Russie
Avtomat Sudaev AS-44
Page Précédente

L'histoire débute en 1942 avec la capture de fusils allemands MKb.42(H) qui vont être expertisés par les soviétiques avec la carabine US M1 livrés par les américains. En novembre 1943 les spécifications techniques pour une cartouche de 7.62mm x 41 so ...

Avtomat Sudaev AS-44

L'histoire débute en 1942 avec la capture de fusils allemands MKb.42(H) qui vont être expertisés par les soviétiques avec la carabine US M1 livrés par les américains. En novembre 1943 les spécifications techniques pour une cartouche de 7.62mm x 41 sont émises avec un goulot d'étranglement et sans cerclage qui tire une balle pointue de 8 grammes et elles sont envoyées à tous les bureaux d'étude de l'URSS. Au printemps 1944, près de dix modèles d'armes automatiques sont présentés sans compter les modèles de carabines semi-automatiques dont le modèle final sera le SKS.

Au milieu de l'année 44, la commission d'essai sélectionne le Sudaev AS-44 et une série limitée est produite pour la troupe et testée. Aussi quelques AS-44 sont construits au printemps 1945 et évalués par la troupe en été 1945 juste après la victoire.

Les soldats apprécient en général le Sudaev car sa portée effective est supérieure à celle du PPSh-41 et offre une meilleure précision en tir semi-automatique. Le problème est que l'arme est trop lourde avec plus de 5 kg et la commision demande une nouvelle série d'essais qui débute en 1946

Le fusil automatique Sudaev AS-44 est décliné en plusieurs variantes.

Le premier modèle est une machine à emprunt de gaz avec piston installé au-dessus du canon. Il est doté d’un sélecteur de tir qui permet le tir au coup par coup et le tir automatique. Un cran de sureté est placé sur le côté gauche de l’arme.

L’arme est approvisionnée par un chargeur de trente cartouches en colonne double.

L’arme emporte un bipied pliant ainsi qu’un tenon de baïonnette juste en dessous du canon.

Le second modèle copie le premier avec un changement dans la forme du cylindre des gaz. Le sélecteur de tir et la sécurité sont distincts, le premier est placé dans le pontet le second au niveau de la poignée pistolet.

Le troisième modèle reprend le précédent avec garde-main raccourci et disparition du tenon de baïonnette. L’obturateur est modifié et l’arme ne peut plus tirer qu’en automatique. Le bipied est retiré

Sudaev AS-44

Le quatrième modèle est décliné en trois autres options qui ne diffèrent que par la longueur du canon. La fenêtre d’éjection est améliorée avec addition d’un cache-poussière et le pontet modernisé. Le bipied et le tenon porte-baïonnette réapparaissent.

Les prototypes des premiers et quatrièmes modèles participent aux tests de sélection et donnent de bons résultats en particulier en termes de fiabilité.

Une série pilote est lancée au printemps 1945 qui est suivie par des essais en corps de troupes dans les districts militaires de Moscou, Leningrad, d’Asie Centrale et de Transcaucasie mais aussi auprès des forces d’occupation en Allemagne.

L’AS-44 rempli parfaitement ses objectifs en termes de précision avec un niveau équivalent à celui de la mitrailleuse DP jusqu’à 600m et une qualité largement supérieure à celle d’un pistolet mitrailleur à plus courte distance. En revanche, au coup par coup sa précision est largement inférieure à celle d’un fusil obr.1891/30.

L’arme est adoptée sous réserve d’en limiter son poids car avec 5.35 avec chargeur vide et 5.90kg avec chargeur plein, elle est singulièrement trop lourde pour des fantassins. Il est alors prévu qu’elle remplace les pistolets mitrailleurs PPD-40, PPSh-41 et PPS-43 en service

En octobre 1945, A.I. Sudaev présente son nouveau modèle avec un poids réduit à 4.80kg mais cela se fait aux dépens de la qualité et la précision à partir de 200m devient mauvaise.

Il entre alors dans une nouvelle phase de compétition ou il est confronté avec d’autres prototypes d’autres constructeurs tels G.S Garinine, I.I. Slostine, A.A. Bulkin, V.F. Kuzmishev et O.E Efimov.

L’arme doit alors remplacer les PPSh-41 et PPS-43 avec une portée effective jusqu’à 500m, une graduation de visée jusqu’à 800m, une manœuvrabilité améliorée grâce au retrait de la baïonnette et du bipied et une précision accrue que l’arme soit stable ou instable.

Sudaev participe à la compétition en tant que favori avec son nouveau modèle allégé amélioré qui porte la désignation de SLA.

Le projet bien que prometteur va connaître une fin prématurée avec la mort pour cause de maladiedeSudaev dans les hôpitaux du Kremlin à l’âge de 33ans

Sudaev AS-44

Calibre : 7.62mm x 39 M43
Approvisionnement : chargeur de 30 munitions
 
Dimensions
Poids : 5.15kg (66/19), 5.35kg (66/1) et 5.47kg (66/100)
Longueur : 1030mm (66/19 et 66/1), 1010mm (66/100)
Longueur du canon : 500mm (66/19), 495mm (66/1), 490mm (66/100)
 
Performances
Portée : 800m
Cadence de tir : 380 coups/min

Sudaev AS-44

Sudaev AS-44