Russie
ASU-57 Zavod 115 obr.1948
Page Précédente

Le canon de 57mm 113P développé dans l’objectif d’équiper les chasseurs d’attaque au sol Yak-9P  n’est  pas retenu par l’armée de l’air et le chasseur ne peut même pas être testé avec un tel armement. Aussi en 1948, sous la direction de l’ingénieu ...

ASU-57 Zavod 115 obr.1948

Le canon de 57mm 113P développé dans l’objectif d’équiper les chasseurs d’attaque au sol Yak-9P  n’est  pas retenu par l’armée de l’air et le chasseur ne peut même pas être testé avec un tel armement.

Aussi en 1948, sous la direction de l’ingénieur Boris Yakovlev, l’usine d’aviation No.115 développe un petit engin amphibie chasseur de char.

L’engin est un des premiers engins développé autour d’une arme d’aviation, il est très peu onéreux à construire car il utilise de nombreux composants du commerce ainsi qu’un moteur de voiture de 50cv. Le résultat, malgré une très haute cadence de tir est très mauvais.

Une des raisons, est qu’à cause de la position arrière du moteur la longueur du canon est entièrement déportée vers l’avant ce qui pose de grand problèmes d’encombrements, de conduite et d’équilibrage du tir. L’arme n’est ajustable en site que de 7° à droite et à gauche et verticalement que de 8°.

D’autres parts, comme il s’agit d’une arme d’aviation, la vitesse de l’avion, normalement comprise entre 360 et 400 km/h s’ajoute à la vitesse initiale du projectile. Ce qui dans le cas d’un engin terrestre n’est plus du tout valable et la vitesse initiale de l’obus devient dès lors tout à fait insuffisante.

La maintenance du véhicule pose également des problèmes.

Description

L’équipage de l’engin est composé d’un chef de char qui sert également de tireur et d’un chauffeur-mécanicien. Le chef d’engin est placé à la gauche du canon et le chauffeur sur sa droite. La surveillance de l’extérieur de l’engin s’effectue grâce à des épiscopes placés dans la partie supérieure de l’avant de l’engin.

L’arme principale est un canon de 57mm 113P qui est installé dans le glacis frontal de l’engin. L’équipage utilise un viseur à collimateur PBP-1A pour tirer ce canon. L’élévation de la pièce d’artillerie est comprise entre -1° et +8° alors que son débattement en site est de 7° au total.

L’engin n’emporte aucune mitrailleuse et cinquante et un obus de57mm sont installés dans le compartiment de combat.

Le blindage du véhicule est à l’épreuve des projectiles d’infanterie à partir de plaques de blindage soudées de 3, 4, 5.4 et 13mm d’épaisseur.

La partie supérieure de l’avant de l’engin est épaisse de 13mm sous une inclinaison de 60°.

L’engin emporte un extincteur manuel au dioxyde de carbone OU-2.

Le moteur est un GAZ-M à carburateur de 50cv avec un démarreur électrique alimenté par une batterie. Il emporte 120 litres de carburant ce qui lui offre une autonomie de 170km.

Le train de roulement est composé de quatre galets de route avec barre de torsion individuelle, deux galets presseurs, barbotin à l’arrière et poulie de tension à l’avant.

Le prototype n’est équipé d’aucun moyen radio

ASU-57 Zavod 115 obr.1948

Dimensions
Poids : 3200kg
 
Motorisation : un moteur Gaz-M de 50cv
Capacité du réservoir : 120 litres
 
Mobilité
Vitesse : 40 km/h, autonomie : 170km
 
Armement : un canon de 57mm 113P avec 51 munitions
 
Equipage : 2 hommes