Russie
Afanasiev TKB-0136-3m
Page Précédente

Dès la mise en service du Kalashnikov AK-74, il apparaît qu'il peut être amélioré. Aussi au début des années quatre vingt un programme pour développer un fusil d'assaut d'un grand niveau d'efficacité est lancé sous le nom d'Abakan. Plusieurs p ...

Afanasiev TKB-0136-3m

Dès la mise en service du Kalashnikov AK-74, il apparaît qu'il peut être amélioré.

Aussi au début des années quatre vingt un programme pour développer un fusil d'assaut d'un grand niveau d'efficacité est lancé sous le nom d'Abakan.

Plusieurs projets sont présentés, puis en août 1984, huit prototypes sont testés jusqu'en novembre de la même année. Il s'agit du TKB-0111 de l'usine SOO, ingénieur G.A. Korobov, du TKB-0136-3M, usine SOO et ingénieur N.M. Afanasiev, du TKB-0146, usine SOO et ingénieur I.Ya; Strechkin, de l'AEK-971, usine mécanique de Kovrov, ingénieur B.A. Garev, de l'AEK-978, de l'usine Mécanique de Kovrov, ingénieur P.A. Pikinsky, de l'AL-9, de l'usine Izhmash, ingénieur V.M. Kalashnikov, de l'AS d'Izhmash, ingénieur G.N. Nikonov et de l'APT de l'usine IzhNITI, ingénieur I.A. Postnikov.

Assez rapidement l'APT est retiré des tests car il se montre peu fiable et le TKB-0111 qui offre le moins de potentiel est convié à être développer indépendamment des autres fusils.

Entre mai et juin 1986, une phase additionnelle de tests est demandée et d'autres fusils rejoignent les participants.

L'AKB-1, ingénieur V.M. Kalashnikov remplace l'AL-9 et le ZNIITochmash AO-63 est intégré aux tests..

Aucun des prototypes ne satisfait pleinement aux nouveaux tests et seuls l'AS et l'AO-63 satisfont aux tests de précision. Trois mois seulement sont laissés aux participants pour résoudre les problèmes rencontrés.

Une seconde série de tests débute en octobre 1986 et deux nouveaux fusils entrent en compétition, le Nikonov ASM et le Kalashnikov AKB qui remplace l'AKB-1.

Les autres fusils sont amélioré au niveau des mécanismes de détente et d''approvisionnement ainsi que du canon.

Les TKB-0111; AEK-971 et AKB sont éliminés à cause d'un manque de potentiel au milieu des tests.

Les AS, ASM et TKB-0416 se révèlent d'un excellente précision, avec un recul quasi inexistant et une cadence de tir très élevée.

En 1994, ces fusils sont présentés aux militaires pour qu'ils fassent leur propre choix et c'est finalement l'ASM qui sera sélectionné et va entrer en service sous la désignation AN-94.