Russie
9P139 Grad-2
Page Précédente

Lance-roquettes multiples sur un châssis dérivé du MT-LBu avec un lanceur qui lui-aussi diffère légèrement du traditionnel 9P138. Les travaux sont menés sous la direction de l’ingénieur A. Ganichev après une décision du Conseil des Ministres de l’URS ...

9P139 Grad-2

Lance-roquettes multiples sur un châssis dérivé du MT-LBu avec un lanceur qui lui-aussi diffère légèrement du traditionnel 9P138. Les travaux sont menés sous la direction de l’ingénieur A. Ganichev après une décision du Conseil des Ministres de l’URSS de septembre 1970.

L’engin a été décliné initialement en deux versions, une installée sur Zil-131 qui deviendra le 9P138 et l’autre sur un châssis chenillé qui va devenir le 9P139. Cette deuxième version est développée sous la direction de l’ingénieur A.I.Yaskin

Quelques engins auraient été testés à l’état de prototype en 1974 mais aucune série n’a été lancée. C’est le 21e NIII à Bronnitsy qui est en charge de la construction.

L’engin est à l’origine destiné à œuvrer lors des actions dans les profondeurs dans le cadre des GMO Groupes de Manœuvre Opérationnels composés à majorité d’engins sur châssis chenillés.

L’engin n’a peut-être pas été adopté car il ne possédait pas de véhicules accompagnateur également sur châssis chenillé capable de le fournir en munitions.

Aucun véhicule de ravitaillement en munition n’aurait été développé sur le même châssis même si au moins un exemplaire de 9T451 sur châssis MT-LBU a été construit.

Selon quelques sources, une petite série d’engins 9P139 accompagnés de 9T451 aurait été livrée en corps de troupe et la production aurait dû être réalisée en Bulgarie mais elle n’a jamais été entreprise

9P139 Grad-2

9P139 Grad-2

9P139 Grad-2