Russie
9K58 Smerch, 9A52-2
Page Précédente

Le développement du système RSZO Smerch de 300mm, ReaktivayaSistemaZalpovogoOgnya a débuté dans les années soixante dix et le début des années quatre vingt sous la direction du groupement de production scientifique gouvernemental Splav de Tula. La ...

9K58 Smerch, 9A52-2

Le développement du système RSZO Smerch de 300mm, ReaktivayaSistemaZalpovogoOgnya a débuté dans les années soixante dix et le début des années quatre vingt sous la direction du groupement de production scientifique gouvernemental Splav de Tula. La première phase de développement a eu lieu entre 1969 et 1976.

Il a été vu pour la première fois par les services de renseignements occidentaux en 1983 et porte donc la désignation M-1983, mais il n’est entré en service dans l’armée soviétique qu’en 1987.

Alors que l’intervenant principal est le groupement de production scientifique gouvernemental Splav le constructeur et le développeur du transporteur, du lanceur et des équipements associés est l’usine Motovilikha de Perm.

Le rôle principal du système est de supprimer les missiles, les batteries d’artillerie et de mortiers, de détruire les points forts et d’éliminer les nœuds de résistances ennemis. Il est affecté au niveau du Front et déployé en brigade de quatre bataillons de chacun douze lanceurs 9A52.

9A52-2 SmerchLe code industriel initialement affecté au Smerch est le 9A52 et le système complet est désigné 9K58. Le dernier modèle de lanceur développé est désigné 9A52-2 Smerch–M. le constructeur affecte aussi parfois la désignation RS30 au système comme ReaktivnayaSystema.

Le premier acheteur à l’exportation est le Koweït qui a reçu neuf lanceurs en 1995 et dix huit en 1996. En juillet 1996, les Emirats Arabes Unis ont commandés une batterie de six lanceurs 9A52-2 et six engins de ravitaillement 9T234-2 ainsi qu’un système de contrôle du tir Vivariy.

Au milieu de l’année 2002, l’Inde a mené des essais de tir suivi à priori d’une commande d’au moins deux bataillons complets avec pièces détachées et équipement d’entraînement.

Les pays utilisateurs sont les suivants, l’Algérie avec dix huit lanceurs, la Biélorussie avec quarante lanceurs, l’Inde qui a semble-t-il passé une commande, vingt sept pour le Koweït, cent cinquante en Russie, quatre vingt quatorze en Ukraine et six dans les Emirats Arabes Unis.

Composition

Un bataillon 9A52 RSZO comprend les équipements suivants :

                Les unités de contrôle et commandement du système de contrôle du feu de batterie et de bataillon 1K123 Vivariy sur un châssis de camion KamAZ-4310 6x6 avec shelter de commandement K4310, chacun d’entre eux dispose de son propre générateur électrique et d’un système de communication radio et de transmissions de données qui peut supporter des transmissions VHF à la distance de 50km etdes communications HF dans un rayon de 350km. Les véhicules contiennent aussi les éléments du système Vivariy qui peuvent entreprendre des opérations de commandement et de contrôle automatisé ou non d’une brigade équipée de Smerch. Le véhicule de commandement actuel du chef de brigade est un KamAZ-4310. Tous les engins de commandement emportent des ordinateurs digitaux avec des écrans et imprimantes associés, en plus des équipements de communication. La dernière version de commandement et contrôle est désignée MP32M1 et emporte une informatique compatible avec un système IBM avec microprocesseur i80486 interconnecté au réseau Ethernet avec écran SVGA pour la visualisation des cartes digitales et imprimante. Il comporte aussi un ensemble de communication de données et radio HF/VHF, des canaux de codage, des équipements de bascule, l’alimentation électrique, un système de protection NBC et d’air conditionné. Tous les engins de commandement sont équipés d’un récepteur GLONASS/NAVSTAR qui indique le temps précis et les coordonnées de localisation tout en fournissant des moyens d’entraînement.

Les autres éléments comporte une station météorologique 1B44 sur camion Zil-131, une unité de9A52-2 Smerch maintenance PM-2-70 MTO-V 9F819 aussi sur châssis de camion Zil-131, un véhicule topographique IT12M-2M sur Gaz-66. Il a été aussi signalé un système de contrôle du tir automatisé 9S279 Slepok-M1.

L’engin est apte à fonctionner en coordination avec un radar de surveillance et de contrôle du tir d’artillerie 1L219 Zoopark ou un appareil d’alerte et contrôle A-50 Mainstay.

                Trois batteries de quatre lanceurs. Le lanceur 9A52-2 est basé sur un camion MAZ-543M 8x8 équipé d’un lanceur à douze tubes à l’arrière. Les tubes de 300mm sont organisés en deux paquets de quatre séparés et reliés par le dessus par une rangée composée des quatre autres tubes. Avant le tir deux vérins stabilisateur sont mis en place au sol. Ils sont positionnés de chaque côté entre les deux dernières roues. Le châssis MAZ-543M est propulsé sur les quatre roues avants et dispose d’un système de régulation de la pression centralisée depuis la cabine qui permet au chauffeur d’ajuster la pression en fonction du terrain pratiqué. La cabine du lanceur reçoit les équipements de préparation du lancement et de tir. Le tir au coup par coup ou par salve complète est autorisé. Le chauffeur est installé sur l’avant de la cabine, sur le côté gauche avec le chef de pièce juste derrière lui. La cabine entièrement close est équipée d’un équipement de protection NBC avec deux portes d’accès sur la gauche qui ouvrent vers l’avant. Des développements récents comportent l’installation d’un équipement de lancement automatisé qui permet demener des phases de tirs autonomes. Il permet de réduire le temps de préparation du tir depuis des positions non préparées. Des équipements sont fournis pour les travaux topographiques et de navigation du véhicule lanceur, le calcul des données de tir et de vol selon les informations sur la cible et les données météorologiques fournies par le système de contrôle automatique. L’alignement de la rampe sur la cible est exécuté depuis l’intérieur de la cabine et sans équipements de pointage avec un contrôle visuel depuis la cabine. Une salve complète peut être tirée par le système en trente huit secondes, l’engin peut ensuite se redéployer pour procéder au rechargement.

                Le véhicule ravitailleur d’accompagnement est un 9T234-2 Oplot sur le même châssis MAZ-543M. Il emporte douze roquettes complètes avec une grue hydraulique à l’arrière qui peut soulever un maximum de 850kg pour charger ou décharge le 9A52-2. Il faut vingt minutes à une équipe entraînée pour effectuer un rechargement complet car les roquettes sont chargées une à une.

                La roquette utilisée est de calibre 300mm avec un système embarqué de la première phase de vol qui apporte une amélioration de la précision du tir doublée et un facteur de précision par rapport à une roquette non guidée multipliée par trois. La précision est donnée pour être de l’ordre de 0.23% de la portée. La portée minimale est de 20.000m, la portée maximale est de 70.000m.

9A52-2 SmerchUne nouvelle famille de roquettes a une portée de 120km. D’autres parts, des ensembles de modernisation ont été développés pour augmenter les performances du système Smerch. Cela comprend un système CCCE Combat Control and Communication Equipment et un AGFSC Automated Guidance and Fire Control System. Ils permettent la transmission et la réception rapide et automatisée des données, un moyen de découverte autonome et de faire paraître sur un écran les données pour la navigation et l’orientation. Ces systèmes peuvent apporter aussi des données de calcul automatique de tir et des programmes de vol sans utiliser le viseur standard et en permettant à l’équipage de rester dans la cabine

 

Type de roquettes disponibles

Les roquettes disponibles sont les suivantes

                9M55K qui emporte soixante douze sous-munitions stabilisées HE-FRAG très efficaces contre les engins faiblement protégés et les engins légèrement blindés. La sous-munition pèse1.75kg et est équipée d’un mécanisme d’autodestruction qui agit après une période de 110 à 160 secondes. La roquette pèse 800kg avec une portée minimale de20km et une portée maximale de 70km. Sa longueur totale est de 7.60m, le poids de la tête militaire est de 243kg et la longueur de la tête de 2.049m

Le 9M55K est mis en service en 1987 et il est remplacé par le 9M525 à partir de 2004. Il a été livré à l’Algérie, l’Inde, l’Ukraine et d’autres pays

Sa tête militaire 9N139 contient 72 sous-munitions à fragmentation 9H235 avec chacune 96 fragments de 4.5g et 360 fragments de 0.75g. La zone létale est comprise entre 300m² et 1200m² et la pénétration de blindage entre 10m et 100m est de 5 à 7mm dans le premier cas et de 1 à 3mm dans le second cas.

Chaque sous-munition pèse 1.75kg dont 320g d’explosif et elle mesure 263mm  x 69mm avec une durée d’autodestruction de 110 secondes.

Le projectile est long de 7.60m avec une envergure de 600mm pour un calibre de 300mm.

Il est contenu dans un conteneur de 7580mm de long, 1022mm de large et 514mm de haut

                9M55K1Kazantin qui emporte cinq sous-munitions MOTIV-3F anti blindage d’attaque par le haut et retardée par parachute construites par l’Entreprise de Production et de Recherche d’Etat Bazalt. Chacune de ces sous-munitions pèsent 15kg chacune et sont équipées de têtes de recherche infrarouge. La tête militaire peut pénétrer 70mm de blindage  d’acier conventionnel. La sous-munition a une durée d’autodestruction de 50 secondes. La tête chercheuse a un champ de vision de 30° et lorsqu’elle est à 150m de la cible, la tête militaire est activée. La même munition est utilisée par la bombe aérienne RBK-500 SPBE-D de 500kg.La roquette a une portée minimale de 20km et maximale de 70km. Sa longueur totale est de 7.60m, le poids de la tête militaire est de 243kg et la longueur de la tête de 2.049m.

Le 9M55K1 est introduit en 1996et il est remplacé par le 9M526 à partir de 2004. Il a été exporté en Algérie.

Sa tête militaire est désignée 9H152 et elle contient cinq munitions à tête chercheuse antichar 9A3493 SPBE-D Motive-3M qui a une capacité de pénétration d’un blindage sous une incidence de 30° de 70mm à 100m.

Chaque munition pèse 15kg dont 4.5kg d’explosif avec des dimensions d e284x255x186mm et une durée d’autodestruction de 50 secondes.

                9M55K3, roquette à sous-munitions destinée à la mise en place d’un champ d emines anti-personnel. Elle contient 64 mines anti-personnels POM-2 de 2kg chacune dont 130g d’explosif et de dimensions 180 x 63mm avec uen capacité d’auto-destruction de 4 à 100 heures

                9M55K4 qui emporte vingt cinq mines antichars qui pèsent chacune 4.85kg et emportent 1.85kg d’explosif HE. La mine est équipée d’un mécanisme d’autodestruction qui agit après 16 à 24 heures. La roquette pèse 800kg avec une portée minimale de 20km et une portée maximale de 70km.Sa longueur totale est de 7.60m, le poids de la tête militaire est de 243kg et la longueur de la tête de 2.049m. La mine est longue de 330mm, large de 84mm et haute de 84mm.

La 9M55K4 est remplacée par la 9M527 et elle a une tête militaire désignée 9N539 qui contient 25 mines antichars PTM-3 avec fusée magnétique de 4.85kg dont 1.85kg d’explosif et des dimensions de 330x84x84mm. La durée d’autodestruction est de 16 à 24 heures

                9M55F qui emporte une tête militaire unitaire HE de 95.5kg qui se sépare au-dessus de la cible et qui est ralentie en vol par un parachute.La sous-munition est équipée d’un mécanisme d’autodestruction qui agit après une période de 100 à 160 secondes. La roquette pèse 810kg avec une portée minimale de 25km et une portée maximale de 70km. Sa longueur totale est de 7.60m et le poids de la tête militaire est de 258kg.

La 9M55F est adoptée en 1992 mais construite à partir de 1999 seulement, elle est adoptée par l’Inde et sera remplacée par la 9M528. Elle a une tête militaire désignée 9N510 avec une charge explosive à fragmentation qui contient 800 à 1100 fragments de 50g en moyenne. La tête explosive pèse 246kg et elle contient entre 92.5kg et 95kg d’explosif de type THF-13M. Un contenuer avec deux munitions pèse 1954kg ou 1964kg

                9M55S qui est équipée d’une tête thermobarique. La roquette pèse 800kg avec une portée minimale de 25km et maximale de 70km. Elle contient 100kg d’explosif avec un mécanisme d’autodestruction qui opère entre 110 et 160 secondes. La roquette est lancée au-dessus de la cible lorsque l’explosif est dispensé pour former un nuage thermique de 25m de diamètre. Elle est alors mise à feu et la surpression résultante est très efficace contre, non seulement les troupes non protégées, mais aussi des personnels à l’intérieur de fortification ou dans des camions ou des engins blindés légers. Sa longueur totale est de 7.60m et le poids de la tête militaire est de 243kg.

La 9M55S avec tête militaire thermobarique 9N714 est introduite à partir d’octobre 2004 et a depuis été remplacée par la 9M529. La charge militaire 9M216 Volneniye de la tête militaire 9N174 est thjermobarique avec un diameter de 25m pour la zone affectée et uen durée d’autodestruction comprise entre 110 et 160 secondes.

Le poids de la tête est de 243kg pour une charge de 100kg d’explosif

                9M55K5 qui emporte 646 sous-munitions à fragmentation qui explose au-dessus de la cible. La sous-munition a une durée d’autodestruction de 130 à 260 secondes et la tête militaire HEAT peut pénétrer 120mm de blindage conventionnel. La roquette a une portée minimale de 25km et maximale de 70km et pèse 806kg au lancement. Sa longueur totale est de 7.60m, le poids de la tête militaire est de 243kg et la longueur de la tête de 2.049m

La roquette 9M55K5 est dotée d’une tête militaire 9H176 et elle est depuis remplacée par la 9M531. La tête 9H176 emporte 646 ou 588 charges à fragmentation à effets cumulés 3B30 de 240g dont 35g ou 46g d’explosif. La capacité de pénétration de la sous-munition est sous un angle de 90° de 120mm à 160mm.

La sous-munition mesure soit 118mm x 43mm soit 128mm x 43mm et la durée d’autodestruction est de 130 à 260 secondes

Nouvelles roquettes à longue portée

Plus récemment une nouvelle famille de roquettes à longue portée à été développée par Splav et sont numérotées dans la série 9M500.

                9M525, version améliorée de la 9M55K qui emporte soixante douze sous-munitions de 7.75kg et qui est désormais équipée d’un mécanisme d’autodestruction qui opère après une durée de 110 secondes. La roquette pèse 815kg avec une portée minimale de 25km et une portée maximale de 90km.

                9M526, version améliorée de la 9M55K1 qui emporte cinq sous-munitions retardées par parachute qui se dirige automatiquement sur sa cible, pèse 15kg et peut pénétrer 70mm de blindage d’acier conventionnel. Cette roquette pèse 815kg avec une portée minimale de 25km et une portée maximale de 90km.

                9M527, version améliorée de la 9M55K4 qui emporte vingt cinq mines antichars dispersées au-dessus de la cible. Chaque mine pèse 4.85kg et emporte 1.80kg d’explosif HE et qui est équipé d’un dispositif d’autodestruction qui opère après une période de 16 à 24 heures. Cette roquette pèse 815kg avec une portée minimale de 25km et une portée maximale de 90km.

                9M528, version améliorée de la 9M55F, qui est une nouvelle roquette avec une tête militaire HE-FRAG, unique et détachable et qui est retardée par parachute. Cette roquette pèse 815kg avec une portée minimale de 25km et une portée maximale de 90km. Certaines sources russes avance une portée maximale de 70km au lieu de90km. La tête militaire pèse 95kg avec un dispositif d’autodestruction qui agit au bout de 100 à 160 secondes. Sa longueur totale est de 7.60m et le poids de la tête militaire est de 243kg.

                9M529, version améliorée de la 9M55S, autre nouvelles roquettes avec tête militaire thermobarique qui emporte une charge de 100kg et est équipée d’un dispositif d’autodestruction  qui opère après 110 à 160 secondes. Cette tête a un rayon de destruction de 25m. Cette roquette pèse 815kg avec une portée minimale de 25km et une portée maximale de 90km.

                9M530, nouvelle munition développée pour pénétrer les infrastructures importante telles les aéroports et les dépôts de carburant. La roquette d’dispose d’une tête militaire HE renforcée destinée à pénétrer la cible avant d’exploser. Cette tête contient 75kg d’explosif. Cette roquette pèse 815kg avec une portée maximale de 90km.

La charge militaire pèse à elle seule 243kg dont 75kg d’explosif

                9M531, version améliorée de la 9M55K5,  qui contient 646 sous-munitions HE-FRAG destinées à attaquer des troupes non protégées, des engins blindés légers ou des camions. Chaque sous-munition est équipée d’un dispositif d’autodestruction qui opère après une période de 130 à 260 secondes. Chaque sous-munition peut pénétrer 120mm de blindage d’acier conventionnel. Cette roquette pèse 815kg avec une portée minimale de 25km et une portée maximale de 90km.

                9M55K6 remplacée par 9M533 à sous-munitions, elle consiste en cinq sous-munitions à tête chercheuse antichars 9N268 avec une capacité de pénétration sous un angle de30° de 120mm à 200m.

La munition pèse 17.3kg dont 5.8kg d’explosif avec uen dimension de 384mm x 185mm et uen durée d’autodestruction de 50 secondes

                9M55K7 remplacée par 9M532 à sous-munitions, elle consiste en vingt sous-munitions à tête chercheuse antichars 9N282 Gnome avec une capacité de pénétration sous un angle de 30° de 70mm à 100m.

La munition pèse 6.7kg dont 1.6kg d’explosif avec uen dimension de 307mm x 114mm et uen durée d’autodestruction de 110 secondes

                9M534 roquette qui emporte un drone NITs ENIKS T-90-11 / 9M61 Tipchak, lançable à partir d’un tube de 300mm qui peut être utilisée pour l’acquisition de cible au profit de lanceurs Smerch ou pour mener des missions de reconnaissance après que la cible ait été engagée. L’engin vole entre 100 et 150 km/h à une altitude qui oscille entre 500m et 3000m pour une durée de vol de 20 minutes. Cela le rend capable d’assurer une mission sur une zone de 25km².

Le drone peut transmettre des informations jusqu’à une distance de 70km et il est propulsé par un moteur PuWRD.

Il pèse 42kg, est long de 1504mm avec une envergure de 1915mm à 2520mm et un diamètre de fuselage de 200mm.

Le lancement s’effectue à partir d’un conteneur spécial et l’atterrissage au bout d’un parachute. Il est équipé d’une caméra TV. Ses ailes comme ses deux empennages sont repliables

La roquette pèse 815kg avec une tête militaire de 243kg et une longueur de 7.60m et 2.049m pour la tête.

                9M536, roquette avec tête militaire explosive à fragmentation, elle contient 72 têtes à fragmentation capable de pénétrer sous un angle de 90° 20mm de blindage.

Chaque tête pèse 2kg dont 630g d’explosif pour une taille de 800mm  x 40mm et elle est équipée d’uen fusée de contact

                9M537, roquette avec tête militaire explosive à fragmentation, elle contient 32 têtes à fragmentation. Chaque tête pèse 4.5kg dont 900g d’explosif et mesure 215mm x 114mm, elles sont équipées de fusée retard

                9M542, roquette à chareg explosive présentée en avril 2012, elle a une portée minimale de 40km et maximale de 120km. La tête militaire unique produits 500 fragments de 50g de poids moyens. Le poids de la tête militaire est de 150kg dont 70kg d’explosif. La roquette pèse 820kg et elle a été produite à la demande d’un utilisateur étranger

9A52-2 Smerch

Variantes

9A52-4, le système actuel utilise un châssis de camion MAZ-543A ou MAZ-543M mais un système amélioré pourrait avoir été installé sur un châssis KZKT ou MZKT construit en Russie plutôt qu’en Biélorussie comme les MAZ. On pense aussi qu’un nouveau système modulaire similaire à celui utilisé par le MLRS pourrait être installé avec un conteneur de six roquettes chacun. Ce système permet de considérablement diminuer la durée de rechargement et d’améliorer l’efficacité opérationnelle du système. Le 9A52-4 dispose d’un seul conteneur

9A53, version similaire au 9A52-4 mais avec deux conteneurs de six roquettes

9A52-2T, dernière version en date du système Smerch sur un châssis de camion Tatra 10x10. Un stabilisateur hydraulique est installé entre la quatrième et la cinquième roue qui servent à stabiliser l’engin lors des tirs. Cette version a été développée pour l’exportation, probablement pour l’Inde ou un pays du Moyen Orient.

L’engin ravitailleur correspondant est désigné 9T234-2T.

A-100, version développée par la Chine sur la base d’un Smerch

9T234-2, engin ravitailleur

Kama, version avec six tubes delancement sur châssis KamAZ-65501

9A52-2 Smerch

Dimensions
Calibre : 300mm
Configuration : 8 x 8
Poids : 43.700kg à plaine charge et 33.700kg à vide
Longueur : 12.1m, largeur 3.05m, hauteur  3.05m
Garde au sol : 440mm
Longueur d’une roquette  7.5m
 
Motorisation : un moteur V-12 diesel de 518cv à 2200 tours/min
Capacité du réservoir  550 litres, consommation 90 litres au 100 km
 
Performance :
Vitesse maxi  60 km/h sur route et 35 km/h en tout terrain, autonomie : 850km, passage à gué 1.1m, obstacle vertical : 0.78m, tranchée : 2.50m
 
Armement : trois rangées de quatre tubes, 12 tubes
Durée du tir : 38 secondes pour l’ensemble des tubes, 3 secondes par roquette au coup par coup
Portée maximale : 70km (9M55K), 90km (9M528), portée minimale : 12.000m
Elévation de 0° à 55°, azimut 30° à gauche et à droite
Mise en batterie  3mn, sortie de batterie 3mn
Temps de rechargement : 36 minutes
Pénétration : 70mm à 30° (Bazalt-Motiv-3F)
Type de munitions
Type
FRAG-HE
 
 
DP-ICM
Motiv-3M
 
 
Désignation
9M55F
9M55S
9M528
9M55K
9M55K1
9M55K4
9M55K5
Fusée
ET
 
 
ET
ET
 
 
Portée minimale
25.000m
25.000m
25.000m
20.000m
20.000m
20.000m
25.000m
Portée maximale
70.000m
70.000m
90.000m
70.000m
70.000m
70.000m
70.000m
Tête militaire
258kg
243kg
243kg
243kg
243kg
243kg
243kg
Longueur
7.6m
7.6m
7.6m
7.6m
7.6m
7.6m
7.6m
Poids total
810kg
800kg
815kg
800kg
800kg
800kg
800kg
Nombre de sous-munitions
 
 
 
72
5
25
646
Poids d’une sous munition
 
 
 
1.75kg
15kg
4.85kg
0.24kg
D’autres munitions peuvent être tirées, fumigène, incendiaire (9M55S), chimique, Fuel Air Explosive (9M55C), lanceur de drones, lance mines antichar (9M55K4)
 
Contrôle du tir : système 1K123 Vivary couplé à ordinateur E-175, viseur panoramique PG-1M
 
Radio  R-123M
 
Engins associés :   1K123 Vivary de contrôle du tir
                                9T234-2 de ravitaillement
                                1B44, système de détection du vent
                                1T12-2M, véhicule de recherche topographique
 
Equipe de piècetrois hommes (9A52), sept hommes (9K58)