Russie
76mm obr.1938, 52-P-356, 52-П-356, Е-2, 7-2
Page Précédente

Ce canon est à l’origine un design de canon tchèque appeléSkoda C5 qui remonte à  1936. Les soviétiques ont acquis la licence de production en 1938 et l’ont mis en service comme obr.1938 après avoir été rechambré en 76.2mm. Il est utilisé en rempla ...

76mm obr.1938, 52-P-356, 52-П-356, Е-2, 7-2

Ce canon est à l’origine un design de canon tchèque appeléSkoda C5 qui remonte à  1936. Les soviétiques ont acquis la licence de production en 1938 et l’ont mis en service comme obr.1938 après avoir été rechambré en 76.2mm. Il est utilisé en remplacement des canons de montagne obr.1909.

Initialement Skoda voulait vendre quatre cents pièces aux soviétiques mais finalement les licences de production ont été écahngées entre la Tchécoslovaquie et l’Union Soviétique, la première pour l’obusier Skoda C5 et la seconde pour le bombardier SB.

Les plans du canon sotn modifiés par l’usine No.7 de leningrad sous l’autorité de L. I. Gorlitsky.

Il est fabriqué par l’Usine Arsenal de Kiev et entre 1939 et 1941, mille soixante pièces sont livrées.

Ce canon de montagne est cher à produire avec 80.000 roubles pièces pour 35.000 roubles pour un canon régimentaire obr.1927

Même s’il est d’origine Tchèque, ce canon peut être considéré comme une production soviétique, avec des différences au niveau du calibre, 75mm contre 76.2mm et de la longueur du tube 19 calibres au lieu de 21.4 calibres.

L’angle maximal d’élévation est également supérieur avec 70° au lieu de 50° et le modèle soviétique a également une plus grande garde au sol avec 320mm au lieu de 250mm et des roues plus larges de 155mm au lieu de 65mm.

La longueur normale du recul est inférieure sur le C-5 avec 560mm contre 640mm pour l’obr.38 mais la longueur limite du recul est inférieure sur l’obr.38 avec 710mm contre 870mm.

Malheureusement le modèle soviétique n’est pas équipé d’une culasse semi-automatique.

La production est interrompue par l’attaque allemande et l’évacuation d el’usine de Kiev ce qui fait que la plupart des canons ne sont pas terminés

Pendant la Seconde Guerre Mondiale il a été largement utilisé dans le Caucase et lors de l’occupation de l’Iran et n’a été retiré que très récemment des troupes soviétiques de montagne. Il est désormais au moins partiellement remplacé par le plus moderne obr.1966.

Au 22 juin 1941, sept cent trente neuf exemplaires étaient en service dont deux cent trente quatre dans les districts militaires occidentaux. L'arme est principalement affectée aux troupes d emontagne mais sert aussi avec des unités aéroportées.76mm obr.1938, 52-P-356, 52-П-356, Е-2, 7-2

Les allemands utilisent les modèles capturés sous la désignation 7.6cm GebK.307(r). Au 1er mars 1944 il y avait encore vingt et une pièces en service. La Finlande l’utilise sous la désignation 76VK/38

Il est apparu aux mains des rebelles afghans pendant l'invasion soviétique et a été distribué à plusieurs pays alliés des soviétiques.

Pays utilisateurs : Union Soviétique, Afghanistan

Description

Ce canon a un affût monobloc avec une culasse à cale est des roues à jante pleine sans aucune suspension. Si officiellement il est désigné comme étant un canon, la possibilité de tir avec plusieurs charges et sa capacité d’élévation jusqu’à 70° en font un obusier. C’est un canon-obusier.

Il peut se décomposer en trois fardeaux transportables à dos d’animal ou en dix fardeaux transportables à dos d’hommes. Il peut être tracté ausi bien par des animaux que par des véhicules légers. Le tube est transporté en un seul élément. Si besoin le bouclier peut être retiré.

Lorsqu’il est tracté par un train hippomobile, il est attelé à un avant-train qui pèse 665kg chargé avec trente trois obus. La pièce est également accompagnée d’un train de munitions qui emporte entre 69 et 72 obus. Chacun des deux attelages est composé de six chevaux. En cas de traction mécanique, la pièce peut être remorquée avec ou sans avant-train à la vitesse maximale de 18 km/h.

Dans le cas de transport décomposé, un canon avec son avant-train et ses munitions utilise vignt trois chevaux alors qu’une batterie de quatre pièces utilise quatre-vingt-douze chevaux. En comparaison une batterie de canon de montagne obr.1909 nécessite soixante-seize chevaux

Le canon utilise un mécanisme de culasse à cale à glissementvertical.

La particularité de ce canon est qu’il utilise des munitions spéciales en un seul morceau, non interchangeable avec une autre pièce. Certaines des munitions employées, peuvent avoir un fond amovible qui permet d’introduire une charge d epourdre supplémentaire, ou d’en retirer afin de tirer un coup avec charge réduite. L’étuienlaitonpèse 1.4kg

Une charge variable Zh-356 est utilisée pour tirer des munitions explosives à fragmentation, incendiaire ou fumigène.

A pleine charge un projectile explosif a une vitesse initiale de 500 m/sec, avec charge 1 la vitesse initiale est d e330 m/sec et de 260 m/sec avec charge 3.

La munition la plus fréquente est l’explosive à fragmentation OF-350 avec une variante en acier OF-350A. Deux types de munitions shrapnels sont égaement disponibles et la munition incendiaire Z-350 est composée de trois rangées de trois segments de termite.

Une version OX-350, chimique est dotée de TNT et de substances chimiques type P-12 ou P-15

Des obus perforants sont disponibles en trois variantes BR-350A, BR-350B et BR-350SP

76mm obr.1938, 52-P-356, 52-П-356, Е-2, 7-2

Calibre : 76.2mm
 
Dimensions
Masse : 1450kg en ordre de route, 785kg en position de tir
Hauteur : 1.35m avec son bouclier, 0.76m sans le bouclier
Longueur du canon : 21.4 calibres, 1.63m, poids du tube : 245kg, largeur de voie ; 1.05m
 
Performances
Site : 5° à droite et à gauche, Elévation : -5° / +65°
Pénétration : 39mm à 500m et 34mm à 1000m sous un angle de 60°
Vitesse initiale : 500 m/sec
Cadence de tir : de 12 à 15 coup/mn
Portée maximale : 10.520m
 
Equipe de pièce : six hommes
Véhicule tracteur : 6 chevaux ou mécanisé
Vitesse de traction : 18 km/h