Russie
305mm obr.1915, 52-G-724, 305-мм.гаубица обр. 1915г. (52-Г-724)
Page Précédente

A l’origine ces obusiers sont développés pour la marine en vue d’équiper des positions de défense côtière. L’usine d’Obukhov reçoit ainsi une commande pour huit de ces pièces. Avec l’usine Petrograd responsable de l’affût. En juillet 1915, deux obusi ...

305mm obr.1915, 52-G-724, 305-мм.гаубица обр. 1915г. (52-Г-724)

A l’origine ces obusiers sont développés pour la marine en vue d’équiper des positions de défense côtière. L’usine d’Obukhov reçoit ainsi une commande pour huit de ces pièces. Avec l’usine Petrograd responsable de l’affût. En juillet 1915, deux obusiers de marin305mm obr.1915, 52-G-724, 305-мм.гаубица обр. 1915г. (52-Г-724)e sont testés avec un bouclier et la prévision d’une installation sur un socle circulaire bétonné pour obtenir une capacité de rotation circulaire.

Quatre obusiers sont alors affectés à la marine et le sort des quatre obusiers restants demeurent inconnu entre 1916 et 1922, puis en 1922 ils sont signalés à Batoum, en position d’artillerie côtière sur un socle en bois. Dans les années trente, ces obusiers sont expédiés en Extrême Orient dans la batterie côtière N°911. Les quatre obusiers de marine sont affectés à la Flotte du Pacifique en janvier 1941 et n’entrent pas dans l’inventaire de l’armée rouge.

En juillet 1915, suite aux tests réalisés pour la marine, ces obusiers de 305mm sont acceptés dans l’armée. L’usine d’Obukhov reçoit en août 1915 une commande pour la livraison de huit obusiers qui sont similaires à  ceux de la marine mais avec des socles de base en bois. En novembre 1915, Obukhov reçoit de nouveau commande pour quatre obusiers et finalement en janvier 1916 ce sont trente six obusiers de 305mm qui sont commandés. Au total cinquante exemplaires sont construits à partir de juillet 1915 dont douze sont perdus pendant la Première Guerre Mondiale.

 

Après la Guerre Civile, dix huit de ces obusiers demeurent en service dans l’armée rouge.

Un des défauts majeurs de ce type d’obusier est qu’il ne peut être transporté que par voies ferrées et décomposé. Entre mars 1927 et septembre 1928, l’usine N°7 Arsenal dessine une version sur châssis chenillé de type B-4. Le projet est approuvé mais jamais réalisé et finalement le projet d’amélioration du 305mm obr.1915 est abandonné.

En janvier 1933 il y a trente quatre obusiers en service dans l’Armée Rouge et trente six en novembre 1936. En juin 1941, il y  a trente quatre obusiers  organisés en cinq bataillons d’artillerie indépendants. Cette organisation demeurent identique jusqu’à la fin de la guerre et vingt neuf obusiers sont alors encore en service.

Les allemands utilisent les exemplaires capturés sous la désignation 30.5cm H.622 (r).

 

A partir de juillet 1941, toutes les unités armées de ces pièces sont évacuées dans la région militaire du sud de l’Oural. Les deux seules utilisations connues de ces obusiers sont en 1944 dans l’isthme de Carélie et au printemps 1945 à Königsberg.

Ces obusiers sont maintenus en service jusqu’à la fin des années cinquante.

Description

Le tube est composé de deux cylindres, court et long avec une culasse à vis. Le système de recul est composé d’un frein hydraulique et d’un récupérateur hydropneumatique avec tout l’équipement de recul assemblé sur le berceau. Ce berceau est un epièce massive en acier. Le mécanisme d'élévation se présente sous la forme d'un secteur à cran installé dans le berceau et il n'y a aucun système permettent de revenir rapidement à la position de chargement

La plaque de base en bois est placée à l’intérieur d’une excavation de 3m de large et 2m de profondeur. Pour le transport l’obusier est décomposé en trois éléments, le tube, le berceau et l’affût. Ce transport est effectué par rails étroits de 750mm d’espacement. Les obus sont acheminés par wagon avec deux pièces par wagon type PL-4 Kolomna. Pour chaque obusier, 300m de rails sont posés et deux voitures de munitions sont disponibles qui peuvent transporter deux munitions chacunes.

 

L’obusier tire les munitions suivantes

Type

Désignation

Poids

Longueur

Poids d’explosif

Fusée

HE acier

F-724

376.7kg

475mm

78.6kg

12-8D

HE fer

 

376.3kg

375mm

28.2kg

12-8D

Blast grenade UK

F-724K

344kg

382mm

55.1kg

No.17, ATM-2, RG-16

HE acier

Type A

376.8kg

460mm

81.8kg

Type français

HE

obr.1907

331.7kg

316mm

28.5kg

obr.1913

HE

obr.1911

470.9kg

615mm

50kg

obr.1913

Divers types de charges sont utilisées W-724, W-724U et W-724B de, respectivement, 28kg, 27.8kg et 21.67kg

Calibre : 304.8mm
 
Dimensions
Poids en ordre de combat 64.783 kg, poids maximum d’une remorque 19.650kg
Longueur du canon : 20 calibres, longueur de la partie rayée : 20 calibres, nombre de rayures : 72
Poids d’un obus: obr.1907. de 331.7kg, obr.1911g. de 470.9kg, F-724 de 376.7kg, F-724K de 344kg
Longueur du recul : à 0° 965mm, à +50°, 1016mm et à élévation maximale : 1016mm
Largeur du bouclier: 3.41m, épaisseur du bouclier : 10mm
 
Performances
Portée : 13.100m et 13.486m
Vitesse initiale : 442 m/sec et 454 m/sec
Cadence de tir : 0.33 coups/mn
Elévation : de –2° à +60°, azimut : 60° au total, angle de chargement : -2°
Durée de mise en œuvre : un jour et demi sur une zone préparée
 
Type de traction : ferroviaire
Equipe de pièces : vingt cinq hommes