Russie
3-lineyaya vintovka obr 1891g, Mosin-Nagant
Page Précédente

Cette arme est appelée du nom de ses créateurs Mosin-Nagant. Elle a équipé l'armée tsariste et est une contemporaine des Gew-98 et Lebel. Elle est conçue par les frères belges Emile et Léon Nagant et par le colonel d’artillerie russe Sergei Ivanovich ...

3-lineyaya vintovka obr 1891g, Mosin-Nagant

Cette arme est appelée du nom de ses créateurs Mosin-Nagant. Elle a équipé l'armée tsariste et est une contemporaine des Gew-98 et Lebel. Elle est conçue par les frères belges Emile et Léon Nagant et par le colonel d’artillerie russe Sergei Ivanovich Mosin. Chacun d’eux avait développé des armes auparavant et le résultat de leur travail en commun est une arme avec le fonctionnement d’un Mosin et le système d'’alimentation par chargeur d’un Nagant.

Le Mosin-Nagant est connu en Russie comme Vintovka Mosina et il a été développé sous l'égide d'une commission gouvernementae de la fin des années 1880 au début des anénes 1890 puis il a été officiellement adopté par l'armée tsariste en 1891 sous la désignation Trechlineynaja vintovka obraztsa 1891 goda.

En même temps que le fusi une nouvelle munition est adoptée, de petit calibre, avec étui cerclé en goulot d'étranglement et une balle chemisée arrondie et émousée.

L'arme est développée pour tirer la munition russe 3-lineyaya, la lineyaya est une mesure de longueur russe qui correspond à 2.54mm. Ce type de munitions qui à l'époque commençaient déjà à être dépassée est choisie à cause du faible niveau de capacité industrielle de la Russie ainsi que pour maintenir le prix du fusil aussi bas que possible car les cartouches cerclées autorisent plus de latitude au niveau des dimensions de la chambre.

Comme l'industrie nationale russe n'est pas capable au début de produire ce type de fusil, un premier lot d'obr.1891 est acheté à la Manufacture d'Armes de Chatellerault alors que la production à grande échelle est lancée dans deux usines en Russie à partir de 1894 - 1895 à Izhevsk et Tula.

Entre 1916 et 1917, d'autres fabricants étrangers sont utilisés pour construire ce fusil, car la Russie se retrouve alors en recherche désespérée d'armement. Des contrats sont passés avec les unises américaines Remington et Westinghouse qui construisent une grande quantité d'obr.1891/10. Suite au conflit isurrectionnel de 1917, la plupart de ces fusils ne sont pas livrés et sont par la suite utilisés pour l'entraînement par l'armée américaine puis vendus sur le marché civil.

En Russie puis en Union Soviétique la procudtion dure jusqu'en 1948, date à laquelle les machines-outils sont vendues aux polonais.

L'obr.1891 est livré en trois versions originales, fusil d'infanterie, fusil de dragon et fusil de cosaque, ces deux derniers pour la cavalerie. le fusil d'infanterie est un fusil long livré avec une baïonnette. le fusild e dragon est relativement plus court avec des attaches pour sangles différents et peut encore recevoir une baïonnette. le fusil pour csaque est similaire au fusil de dragon, mais sans baïonnette.

Les premiers modèles de fusils livrés son facilement reconnaissable par l'absence de poignée garde-main supérieure. A partir de 1894, ce modèle est modifié par l'adoption d'un garde_main supérieur en bois et le fusil ne change plus jusqu'en 1908, date de l'adoption de la nouvelle munition.

Cette nouvelle munition dispose d'une balle pointue, chemisée avec une meilleure balistique, aussi un nouvel équipement de visée est adopté.

Avec ce nouveau fusil, d'autres garde-mains sont adoptés et les anneaux pour sangle sont remplacés par des trous sertis d'acier. Ce nouveau fusil est adopté en 1910 et il est utilisé par l'armée russe pendant toute la Première Guerre Mondiale. A partir de 1923, l'armée rouge décide d'abandonner toutes les versions a l'exception du fusil pour Dragon obr.1910, aussi la production des fusils d'infanterie et des fusils pour cosaque est abandonnée.

A partir de 1930, l'armée rouge adopte une version légèrement améliorée désignée obr.1891/30. Un nouvel équipement de visée est adopté, gradué en mètre plutôt qu'en Arshin et un nouveau support pour baïonnette, plus rigide est adopté. De nouveaux anneaux de garde-mains sont employés. L'attache de la tige de nettoyage sur la crosse est renforcée. Autrement, toutes les autres caractéristiques sont maintenues.

En 1938, l'armée rouge adopte une version carabine, plus courte, plus légère et qui tient plus facilement en main que le fusil de base. Cette carabine n'emporte pas de baïonnette.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, une nouvelle version de carabine est adoptée, l'obr.1944 comme arme standard et remplace les carabines obr.1938 et les fusils obr.1891/30 sur les lignes de production L'obr.1944 est similaire à l'obr.1938 sauf qu'elle emporte une baïonnette cruciforme  fixe, pliante latéralement.

Le Mosin-Nagant est un fusil relativement moderne lorsqu'il est mis en service mais la rechercher permanente de solutions économiques et la difficulté d'apporter des améliorations conduisent à rendre l'arme dépassée et peu confortble selon les standards de la première moitié du 20e siècle.

L'aspect positif de l'arme est sa fiabilité et la simplicité à le construire comme à s'en servir ce qui est une nécessité pour une armée russe pauvrement entrainée. ce fusil apporte aussi une balistique décente et une précision acceptable et elle a même pu être transformée en arme de tireur d'élite avec l'installation d'une lunette et quelques modifications légères.

D'un autre côté le fusil a de sérieux défauts. Le premier est que tous les modèles avant l'obr.1938 et à l'exception du fusil pour Cosaque, sont prévus pour être emportés et tirés avec la baïonnette fixées. Celle-ci rend l'arme aussi longue qu'un homme de taille normale et donc difficile à manipuler spécialement en zone boidée et dans des tranchées. Toutes les armes sont étalonnées avec la baïonnette en place, et donc le retrait de la baïonnette fausse complètement la visée. D'autres parts les baïonnettes des premiers modèles ont tendance à tomber ce qui rend la précision des fusils bien moindre.

Le levier d'armement est court par nécessité, mais lorsqu'une munition est coincée dans la fenêtre d'éjection une force importante est requise pour le tirer vers l'arrière, ce type de levier rend l'arme inconfortable à transporter et plus lente à recharger qu'un levier qui se replie, version qui n'apparaît que pour le fusil de tireur d'élite.

Le levier de sécurité même s'il est très simple, est peu aisé à manipuler et oblige à retirer le fusil de l'épaule pour être mis en place ou retiré.

3-lineyaya vintovka obr 1891g, Mosin-NagantL'arme se révèle adaptée pour une construction en grande série, peu chère, simple, fiable et adaptée à l'emploi qui lui est affecté.

Lorsque la Première Guerre Mondiale éclate l'armée russe aligne trois millions huit cent cinquante quatre mille trente six fusils d'infanterie obr.1891, sept cent treize mille cinq cent cinquante et un fusils de cosaque obr.1891, sept cent soixante dix neuf mille neuf cent quatre vingt cinq fusils pour Dragon obr.1891, huit mille sept cent quarante neuf fusils de gendarmerie, deux cent trente six mille six cent cinquante neuf carabines obr.1910 ainsi qu'un petit nombre de carabine s de cavalerie construit par l'école de St Petersbourg.

Malgré cela l'armée russe est toujours en manque de fusils et une grande quantité d'anciens fusils Bodan-II est convertie en 3-lineyaya.

Le plus gros problème réside dans la fourniture de munitions.L'armée consomme jusqu'à 45.000 munitions par jour mais l'industrie russe ne pent en produire que 13.000. Aussi dès le milieu de l'année 1915, la Russie fait appel aux industries françaises, britanniques et américaines pour ses fournitures en munitions

 

Description

Le Mosin-Nagant fonctionne par répétition et est approvisionné par un magasin interne de cinq cartouches chargées à l'aide de clips, sur une seule colonne.

Le magasin dépasse du fût juste devant le pontet et la base du magasin est montée sur charnières qui sert à vider le magasin avant de le nettoyer.3-lineyaya vintovka obr 1891g, Mosin-Nagant

Comme le magasin est sur une seule colonne et n'a pas de lèvres d'approvisionnement, un équipement spécial à l'intérieur du magasin empêche le double chargement. Sur les prmeiers modèles de fusil, ce système sert aussi d'éjecteur mais à partir des obr.1891/30, un éjecteur séparé est mis en place

Le fût de l'arme va pratiquement jusqu'au bout du canon et emporte une baïonnette à douille et est probablement le dernier fusil européen a être équipé de ce type de baïonnette. Le fusil est normalement calibré pour une munition à tête ronde de calibre 7.62mm et lorsque la balle légère de type suisse est introduite en 1908, le système de graduation est modifié.

La culasse est d'un type particulier dont la tête tourne avec l'ensemble du bloc culasse alors que le verrouillage est obtenu par deux ergots dans la tête de culasse qui se cale dans un renfoncement à l'intérieur de la carcasse. Lorsque la culase est bloquée les deux ergots sont en position horizontale.

Le chargement est obtenu lorsque le levier d'armement est retenu vers l'arrière par la gâchette alors que le bloc culasse est reparti vers l'avant. La mise en sécurité s'effectue en pressant le levier d'armement et en le tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Cela introduit un cran dans un logement à l'intérieur de la culasse et rétracte la tête de percussion dans un cylindre au travers de la tête de culasse. Cette pointe de persussion a deux parties plates et lorsqu'elle tourne elle ne peut pas passer ces parties plates dans le cylindre pour aller de l'avant et percuter l'amorce.

La culasse peut être retirée de la carcasse sans aucun outils, simplement en mettant la culasse en position ouverte, puis après avoir pressé la détente, on peut retirer la culasse

Le chargeur est particulier en ce qu'il retient la munition suivante avant que la première soit totalement chambrée

La baïonnette originale a une section rectangulaire avec une pointe de la forme d'un tournevis plat, elle peut d'ailleurs servir à cet usage une fois retirée du fusil. La baïonnette est tout le temps transportée en position de combat. Toutes les baïonnettes sont directement attachées au canon.

Les crosses sont normalement réalisées en bouleau sauf les modèles américains d'obr.1891/10 qui sotn en noyer et donc légèrement plus lourd.

3-lineyaya vintovka obr 1891g, Mosin-Nagant

Variantes

Plusieurs variantes ont été développées :

      3-lineyaya vintovka obr 1891g : modèle de base initialement la ligne de mire est mesurée en arshin (un arshin = 711mm) mais à partir de 1917 ils sont tous convertis au système métrique. La baïonnette est détachable mais prévue pour demeurer sur le fusil à tel point que la mire de celui-ci est calibrée en fonction de sa présence. Le fusil est extrêmemnt long avec 1318mm de longueur pour un canon de 820mm. Après quelques changements mineurs sur la crose et le mécanisme de fonctionnement le fusil est désigné en 1910 M-1891 Type L. Il pèse 4.43kg et il est construit de 1891 à 1928.

      3-lineyaya dragunskaya vintovka obr 1891g : fusil destiné au corps des Dragons, avec un canon plus court (732mm), la fabrication s’arrête en 1930. Ce fusil devient le fusil standard en 1922. Il pèse 3.95kg. Dans l’armée allemande ils prennent la désignation de Gewehr 253 (r). Il fonctionne de la même manière que le modèle initiale avec une carcasse hexagonale mais avec un canon plus court.

      3-lineyaya kazach'ya vintovka obr 1891g : variante pour les troupes à cheval, aussi courte que le fusil pour les Dragons, mais sans la baïonnette. Le canon mesure 759mm et la sangle est déplacée sur le côté du garde-main et de la crosse. Il est construit de 1914 à 1915.

      3-lineyaya karabin obr 1910g : version carabine, avec un canon réduite de 222mm par rapport au fusil de dragon. Elle ne peut emporter de baïonnette. Seuls quelques exemplaires sont produits. Il est construit pour les unités de cavalerie et d’artillerie avec un garde-main qui remonte très haut sur le canon. L’arme peut aussi être désignée comme M-1907. Il pèse 3.40kg. Dans l’armée allemande elle porte la désignation Karabiner 453 (r)

      7.62mm vintovka obr 1891/1930g : version modifiée du fusil pour Dragon et raccourcie par les soviétiques. L’objectif est de simplifier l'obr.1891 pour en faciliter la fabrication, cette modification est obtenue en adoptant une carcasse cylindrique. Il emporte un nouveau type de baïonnette. Le canon mesure toujours une longueur exceptionnelle de 730mm. C’est probablement la version la plus construite avec dix sept millions cinq cent mille exemplaires. Il pèse 3.95kg.

      La graduation des portées est en mètres plutôt qu'en Arshins comme sur les premiers modèles. Un arshin correspond à 0.71m. L'obr.1891/30 est construit de 1930 à 1944 et c'est l'arme standard de l'infanterie soviétique de la Seconde Guerre Mondiale

      7.62mm karabin obr 1938g : modifications du modèle 1930 apportées au modèle 1910 avec un canon de 509mm et une carcasse cylindrique. Elle ne peut âs emporter de baïonnette. Elle pèse 3.54kg. Les exemplaires capturés sont désignés Karabiner 454 (r).

      7.62mm snayperskaya vintovka obr 1891/1930g : fusil sorti en 1937-38 pour les tireurs d'élite avec visée télescopiques PU de 3.5x ou PE de 4x, tous deux sont des modifications de viseur Zeiss, le PE étant plus long que le PU. Ils sont produits à partir des fusils présentant les meilleures qualités lors des essais. Il pèse 4.20kg et le levier d'armement de culasse est allongé et tourné vers le bas.

      Les fusils sont sélectionnés pour leur précision avec la lunette sur un support monté sur la gauche de la carcasse avec un levier d'armement qui est penché vers le bas.

      Jusqu'à l'adoption du SVD Dragunov à la fin des années soixante, ce fusil est le principale fusil de tireur d'élite de l'armée soviétique avec une lunette PU. Le viseur télescopique est soutenu sur sa partie avant par un support de visée monté sur une queue d'arronde sur la partie gauche de la carcasse. Ce viseur n'est pas très populaire même s'il a été employé avec succès sur le fusil de précision Bear qui est une copie en 9mm du SVD. Il a été remplacé par le viseur PE qui est supporté par un affût annulaire conventionnel. Une copie tchèque a été construite sous la désignation vz-54, elle se reconnaît par une crosse sportive et un canon exposé

      Une variante équipée d’un silencieux a existée. Celui-ci n’est utilisable qu’avec des munitions subsoniques et même dans ce cas sa durée de vie n’est que de 30 coups. Il pèse 4kg

      7.62mm karabin obr 1944g : rajout d'une baïonnette cruciforme à la carabine modèle 1938. La canon est rallongé de 12.7mm mais hormis cela, il n'y a pas d'autres changements. Sa production s’arrête dès la fin de la guerre. Elle pèse 3.90kg. Les exemplaires capturés sont désignés Karabiner 457 (r). Cette carabine est demeurée très longtemps en service dans les pays communistes du sud-est asiatique et la République Populaire de Chine l'utilise comme carabine Type 53

      7.62mm karabin obr.1891/59g

3-lineyaya vintovka obr 1891g, Mosin-Nagant

Variantes étrangères

Pendant la Première Guerre Mondiale, les austro-hongrois réutilisent un grand nombre d’exemplaires captures dont certains sont modifiés pour tirer la munition Lebel de 8mm. De même les allemands en utilisent beaucoup et certains sont calibrés à la munition de 7.92mm Mauser

En Yougoslavie il porte la désignation Puska M91r, auparavant la Serbie et le Monténégro avaient utilisés des M-1891, et les exemplaires utilisés par les allemands sont désignés Gewehr 252 (j) ou Gewehr 309(j) selon qu'ils soient d'origine russe ou serbe, ceux d’origine soviétiques portent la désignation Gewehr 252(r). Les Mosin M-91/30 sont eux désignés Gewehr 254(r) et ceux dotés d’une lunette 3.5x Gewehr 256(r)

Après guerre la Yougoslavie utilise des carabines M-1944

La Pologne utilise des M-1891, M-1891 de dragon et M-1891/30 au calibre 7.62mm x 54R ainsi qu’une carabine M-1944 dans ce même calibre. Des modèles convertis au calibre 7.92mm x 57 sont utilisés sous les désignations de M-1891/98/23, M-1891/98-25 et M-1891/98/26.

La Finlande utilise et converti un grand nombre de ces fusils qui reçoivent de nombreuses appelations.

L’Autriche utilise les fusils d’infanterie M-1891, les fusils de dragon M-1891 ainsi que  des carabines M-1907 et après guerre M-1944. Toutes ces armes sont au calibre 7.62mm x 54R.

La Hongrie utilise des modèles M-1891/30 ainsi que leur version tireur d’élite avec des carabines M-1944 après guerre.

La Roumanie utilise des modèles M-1891/30 et des carabines M-1944 après guerre.

La Chine utilise des M-1891 et M-1891/30 et construit sous licence après-guerre des M-1944 sous la désignation Type 53.

L’Albanie utilise des M-1891 et M-1891/30

La Bulgarie se sert de M-1891.

L’Allemagne de l’Est se sert de M-1891/30 ainsi que de leur version tireur d’élite et de carabines M-1938 et M-1944.

L’Iran utilise des M-1891

La Tchécoslovaquie se sert de M-1891, d’une version tireur d’élite désignée vz-54 et développe un prototype à partir de ce fusil désigné Zg-51.

La Corée du Nord utilise des fusils M-1891/30 et des carabines M-1944

Le Vietnam du Nord utilise des fusils M-1891/30 et des carabines M-1944.

Aux USA, Remington UMC et New England Westinghouse construisent des fusils obr.1910 entre 1916 et 1917. Les fusils qui ne sont pas livrés suite à la Révolution d'Octobre servent à l'entraînement et les troupes du corps expéditionnaires américain à Arkhangelsk sont équipées de Mosin Nagant construits sous licence. Ces fusils sont d'ailleurs laissés sur place lorsque les américains repartent chez eux

L’Egypte utilise des fusils M-1891/30 ainsi que leur version pour tireur d’élite et des carabines M-1938 et M-1944.

La Turquie utilise des M-1891

La Belgique utilise des M-1891 convertis en Belgique au calibre 7.92mm x 57

L’Espagne utilise des M-1891 et M-1891/30

3-lineyaya vintovka obr 1891g, Mosin-Nagant

Désignation : 3-lineyaya vintovka obr 1891
 
Munitions: 7.62mm x 54R, 7.62mm vintovochnyi patron obr 1891g
Fonctionnement : platine tournante
Approvisionnement :  magasin interne de 5 cartouches
 
Dimensions
Masse à vide : 4.22kg, 4.60kg avec baïonnette
Longueur totale : 1306mm, 1738mm avec baïonnette
Longueur du canon : 803mm, 4 rayures à droite
 
Performances
Vitesse initiale : 615 m/sec
Portée effective : 800 m
Cadence de tir : 8 à 10 coups/min
 
Constructeur :      Tul'skiy Oruzheynyi Zavod
                               Sestroretskiy Oruzheynyi Zavod
                               Izhevskiy Oruzheynyi Zavod
                               Xiate Luo, Westinghouse, Remington
Mise en service : 1891