Russie
2S3 Akatsia, obr.1973
Page Précédente

Le développement de ce système a débuté en juillet 1967 avec Uralmash responsable du canon de 152mm et UTZM à Sverdlovsk responsable du châssis chenillé. Le tube du 2S3 est balistiquement identique à celui de la pièce d’artillerie tractée D-20 et uti ...

2S3 Akatsia, obr.1973

Le développement de ce système a débuté en juillet 1967 avec Uralmash responsable du canon de 152mm et UTZM à Sverdlovsk responsable du châssis chenillé. Le tube du 2S3 est balistiquement identique à celui de la pièce d’artillerie tractée D-20 et utilise la même munition. Il porte la désignation d’usine de D-22 et la désignation industrielle de 2A33.

Le châssis chenillé a été développé sous la désignation d’Objekt 303 et il s’agit d’un développement de l’Objekt 103 utilisé pour le système antiaérien Krug/SA-4 Ganef. Ce châssis reçoit plusieurs améliorations dont l’installation d’un moteur diesel plus puissant de 520cv. Les chenilles et les suspensions à barre de torsion sont aussi améliorées.

Les deux premiers prototypes sont terminés à la fin de l’année 1968 et les tests durent jusqu’à la fin de 1969 mais des problèmes de contamination surviennent dans la tourelle et quatre mesures d’amélioration doivent être appliquées. Finalement le système est accepté pour le service actif en décembre 1971 même si la production a débuté l’année précédente. A l’ouest l’engin est connu sous la désignation M-1973, à partir de la première année d’observation.

2S3 Akatsia, obr.1973Initialement l’engin est affecté à raison de dix huit pièces par division blindée et division d’infanterie motorisée et il a depuis remplacé les canons de campagne de 130mm M-46 dans les brigades et les divisions d’artillerie. L’engin est normalement déployé en batterie de six pièces, trois batteries formant un régiment.

Même si aucun détail de production n’est parvenu, il est estimé à dix milles le nombre d’engins de ce type construit. La production est désormais terminée et l’engin commence à être remplacé en unité par le 2S19 plus récent. D’autres parts, aux vus des restrictions de taille de l’armée russe, un grand nombre de ces systèmes sont actuellement disponibles à la vente à l’exportation. Entre 1992 et 2000 seulement deux pays ont achetés des 2S3, la Bulgarie en a vendu quatre à l’Angola en 1999 alors que l’Allemagne en a cédé quatre autres aux USA en 1993.

Il est à noter que le châssis du modèle 2S5 est similaire à celui du 2S3 et est d’ailleurs désigné Izdeliye 303.

Pays utilisateurs

Algérie, trente exemplaires en service sur les quarante achetés initialement

Allemagne de l’Est, quatre vingt quinze engins en service

Angola, quatre engins ont été livrés par la Bulgarie en 1999, quarante huit engins en service

Arménie, vingt huit exemplaires en service

Azerbaïdjan, seize engins ont été achetés en Ukraine en 2008

Biélorussie, entre cent soixante trois et cent soixante huit exemplaires en service

Bulgarie, jusqu’à vingt engins ont été livrés et désormais retirés

Cuba, vingt engins en service

Ethiopie, dix achetés à la Russie en 1999

Géorgie, trente deux engins en service en 2012

Hongrie, cinq engins en service en 1995 sur les dix huit achetés initialement

Iraq, trente cinq engins livrés, probablement ferraillés

Kazakhstan, quatre vingt neuf exemplaires en service sur les cent cinquante initialement en service

Libye, soixante engins livrés

Russie, mille sept cent engins encore en service dont dix huit dans les troupes de marine, plus de mille en réserve

Slovaquie, des engins seraient en service

Syrie, cinquante exemplaires en service

Turkménistan, seize engins en service

Ukraine, quatre cent quatre vingt seize à cinq cent un engins en service

USA, sept engins achetés, quatre à l’Allemagne en 1993 et trois à l’Ukraine en 2000

Ouzbékistan, dix sept engins en service

Vietnam, trente exemplaires en service

Description2S3 Akatsia, obr.1973

La caisse en acier entièrement soudée est divisée en trois compartiments, celui du chauffeur à l’avant gauche, celui du moteur à sa droite et la tourelle fermée à l’arrière. Le chauffeur dispose d’une trappe d’accès en un seul morceau qui ouvre vers l’arrière avec sur l’avant deux périscopes diurnes, celui de gauche pouvant être remplacé par un équipement infrarouge et plus récemment par un équipement passif pour la conduite de nuit. Le chauffeur est équipé d’un siège ajustable et en dessous de celui-ci d’une trappe d’évacuation. Sur la partie avant du glacis, il y a un brise lame qui empêche l’eau de courir sur le glacis lorsque l’engin effectue un passage à gué. Les grilles d’entrée et d’évacuation d’air sont installées sur le dessus de la caisse avec le pot d’échappement sur le côté droit juste au dessus du garde-boue.

La grande tourelle dispose d’un avant et de parois inclinées avec un bloc de vision dans chacune. Le chef de char est assis sur la gauche de la tourelle avec le tireur devant et en dessous de lui et le chargeur sur la droite. Le chef de char dispose d’une coupole qui peut tourner sur 360° et d’une trappe d’accès en un seul morceau qui ouvre sur l’arrière. Des équipements de vision sont installés dans la partie inférieure de la coupole dont un système TKN-3A. Sur la partie avant de la trappe il y a une mitrailleuse PKT de 7.62mm qui peut être pointée et tirée depuis l’intérieur de la tourelle. Un projecteur infrarouge/lumière blanche OU-3K est installé sur la gauche de la mitrailleuse.

Le pointage du canon dont le tir est réalisé par le tireur. Il est équipé d’un viseur PG-4 et d’un télescope de tir OP5-38. Le télescope panoramique a un champ de vision de 10.5° et un grossissement de 3.7x. Le télescope du tireur OP5-38 a un champ de vision de 11°, un grossissement de 5.5x et il est normalement utilisé pour les tirs directs.

Les mouvements de tourelle et d’élévation du canon sont motorisés avec passage en manuel en cas d’urgence.

Le chargeur utilise un plateau de chargement pour introduire le projectile et la charge avec un fouloir à chaine utilisé pour assoir le projectile, puis la charge dans la chambre. Le mécanisme de chargement est abaissé lorsque le canon est tiré et la culasse s’ouvre automatiquement.

Dans la moitié arrière de la caisse il y a trente trois projectiles complets avec fusée qui sont rangés dans trois couches horizontales. Sur les versions 2S3M et 2S3M1 il y a un carrousel qui contient douze projectiles supplémentaires en position verticale. A chaque coup tiré, le carrousel se tourne automatiquement sur 30° et positionne le projectile suivant. Seize charges sont rangées en dessous des projectiles en deux couches de huit et huit charges supplémentaires sont rangées près de la position du chargeur alors que d’autres sont rangées sur des supports à l’intérieur du véhicule. Une trappe de ravitaillement en munition est installée sur le côté droit de la tourelle et il y a une trappe ovale à l’arrière de la caisse qui ouvre vers le bas. Aussi souvent que possible des munitions stockées à l’extérieur sont utilisées en gardant les munitions internes prêtes à un emploi immédiat.

Les deux munitionnaires sont installés sur un camion 6x6 et lorsque le système arrive en position de tir, un des deux relie le camion à la prise de système de communication interne du 2S3 à l’arrière et reçoit les ordres de tir. Les projectiles préparés avec fusée et les charges sont alors acheminés via la trappe circulaire de l’arrière de la tourelle. Au lieu des deux trappes circulaires et ovales, les versions 2S3M et 2S3M1 disposent d’une unique ouverture.

L’armement principal est un canon de 152mm désigné 2A33 de 28 calibres basé sur le canon-obusier D-20 mais avec un évacuateur de fumée ajouté en dessous du frein de bouche. Le tube est équipé d’un frein de bouche à deux déflecteurs, d’un extracteur de fumée et d’une chaise de route. Cette dernière est manipulée par le chauffeur à partir de sa position sans avoir à quitter le véhicule. Le projectile normal tiré par le 2S3 est un OF-540 HE-FRAG équipé d’une fusée RGM-2 qui pèse 43.5kg et contient 5.76kg de TNT avec une vitesse initiale de 655 m/sec et une portée de 18.500m. D’autres types de munitions peuvent être tirés comme le BP-540 HEAT-FS ou HEAT-SS avec 250mm de pénétration, Fin Stabilised ou Spin-stabilised, un HE/RAP d’une portée de 24.000m, un AP-T Br-540B et Br-540 avec 115 à 120mm de pénétration à 1000m, un éclairant S1, un fumigène ZH3, un incendiaire, un obus à fléchettes, un obus à dispersion de mines anti-personnelles et antichars et le projectile guidé par laser OF-38 Krasnopol. A l’origine le tube pouvait tirer des munitions nucléaires de 2kt.

Le tube a une élévation comprise entre -4° et +60° et la tourelle peut tourner sur 360°.

Selon les conditions de tir la cadence de tir est de 2.6 à 3.5 coups/min

La suspension à barre de torsion consiste en six roues jumelées enveloppées de gomme de chaque côté, avec barbotin à l’avant et poulie de tension à l’arrière et quatre galets presseurs. Les premiers et derniers galets presseurs supportent l’intérieur de la chenille seulement. Les premières, secondes et sixièmes roues disposent d’un amortisseur hydraulique et il y a un écartement bien distinct entre la première et la deuxième et la seconde et la troisième roue.

2S3 Akatsia, obr.1973Le 2S3 dispose d’un équipement de vision infrarouge et d’un système de protection NBC. Selon, des sources russes ce système permet de garder l’intérieur de la tourelle à l’abri des fumées d’explosion lorsque le canon est tiré. Un équipement de chauffage OV-65G est aussi installé. L’engin n’a aucune capacité amphibie et emporte habituellement une poutre de dégagement à l’arrière de la caisse. La plupart des engins sont équipés d’une lame à l’avant qui leur permet de dégager des obstacles et de creuser eux-mêmes leur propre position de combat sans support du génie. Selon le type de terrain, il faut entre 20 et 40 minutes pour préparer sa position de tir.

Les engins de la série 1V12 occupent les missions de commandement et contrôle pour les 2S3.

Variantes

2S3 ou SO-152, version de base développée à partir de 1968 et construite entre 1970 et 1975, deux modifications existent avec obusier D-11 et D-11M

2S3M ou SO-152M, cet engin dispose d’une capacité en munition de quarante six projectiles et charges et aussi d’un carrousel cylindrique à douze coups qui facilite les opérations de chargement et améliore ainsi la cadence de tir. Le lot de munitions emportées comprend normalement 42 OF-540 et OF-25 HE-FRAG et 4 BP-540 HEAT-FS. Des projectiles plus puissants OF-29 HE-FRAG et OF-38 Krasnopol à guidage laser ont été développés pour le 2S3M. Le tube de l’engin porte la désignation 2A33M. Le 2S3M est construit entre 1975 et 1987.

Cette version peut être distinguée par l’arrière car elle emporte deux petits coffres de rangement positionnés à gauche et à droite de l’arrière de la caisse alors que le modèle initial dispose à cet endroit d’une grande porte ovale.

L’antenne de la radio R-123 est transférée sur le toit de la tourelle.

2S3M1 ou SO-152M1, cet engin dispose d’une capacité en munition de quarante six projectiles et charges et aussi d’un carrousel qui facilite les opérations de chargement et améliore ainsi la cadence de tir. Il est en plus équipé d’un système de réception des données transmises par l’officier de tir de la batterie installé dans le 1V13M. Il est aussi équipé d’un viseur IP-5/SP-538. Plus récemment les russes ont présentés un modèle amélioré du 2S3M1 avec un tube plus long. Il tire des projectiles HE à une portée maximale de 20.55m ou un projectile HE-BB à une portée de 23.900m. Ses caractéristiques sont autrement similaires à l’exception du poids qui passe à 27.800kg et de la longueur en position de route qui passe à 9.48m.

Entre 1987 et 1993 tous les 2S3 et 2S3M sont modernisés au standard 2S3M1

2S3M2 ou SO-152M2, depuis plusieurs années la firme Uraltransmash à Ekaterinburg travaille sur l’amélioration du 2S3. Cette compagnie offre désormais des ensembles de transformation aux standards 2S3M2 et 2S3M3 des engins d’origine. Ces modifications peuvent être réalisées en Russie ou sur place par l’acheteur grâce à des ensembles de conversion. Sur le 2S3M2 le tube de 28 calibres est remplacé par un tube de 39 calibres qui tire un obus HE-BB 3OF61 à la distance de 25.100m. Ce tube peut aussi tirer la munition à guidage laser Krasnopol.

2S3M3, cet engin est équipé d’un tube occidental M-385 de 155mm/39 qui peut tirer toutes les munitions OTAN dont la vieille munition américaine M107 à la portée maximale de 18.200m, la munition germano-italo-britannique L15A1 à la portée de 24.700 et la munition RAP américaine M549A1 à la distance de 30.000m. Le tube peut aussi tirer le projectile Krasnopol-M à une distance de 17.000m. Cette version semble être restée au stade de prototype.

2S3 Akatsia, obr.1973

Dimensions
Poids total: 27000kg (2S3), 27500kg (2S3M)
Longueur : 8.4m canon vers l’avant et 7.765m pour la caisse, largeur : 3.250m, hauteur : 3.05m
Garde au sol : 450mm, largeur des chenilles : 480mm
 
Motorisation : un moteur D-12A ou V-59 diesel V-12 de 520cv
Puissance spécifique : 19.25 cv/t, 17.33cv/t (2S3M), capacité du réservoir : 830 litres
 
Performances
Vitesse maximale : 62 km/h sur route et 25 km/h en tout terrain, autonomie : 500km sur route et 270km en tout-terrain, passage à gué : 1.5m, pente : 60%, dévers : 30°, obstacle vertical : 1.1m, tranchée : 2.5m
 
Armement : 1 canon de 152.4mm 2A33 avec 33 munitions (2S3), 45 munitions (2S3M, 2S3M1)
                      Longueur du canon : 34 calibres, frein de bouche à double déflecteur à chargement semi automatique
                      Elévation de –3° à +65°
                      Cadence de tir : 3.5 coups/mn, 3 coups/mn normal et 1 coup/mn en tir soutenu
                      Portée: 18.500m HE, 24.000m HE/RA
                      Portée minimale  4600m
                      Mouvement de tourelle motorisé et manuel
Ce canon tire les munitions suivantes :
Type
FRAG-HE
CP
AP-T
Eclairant
Fumigène
Nucléaire
Tactique
Désignation
OF-540
G-545
BR-540
S-540
D-540
 
Modèle de l’amorce
RGM-2
KTD
MD-7
 
 
 
Poids du projectile
43.51 kg
56 kg
48.78 kg
 
 
0.2 kT
Poids de la charge explosive
6.25 kg
4.22 kg
1.2 kg
 
 
 
Type de charge explosive
TNT
             TNT
ND
 
 
 
Vitesse initiale
655 m/sec
670 m/sec
600 m/sec
 
 
 
Pénétration de blindage à 0°
ND
ND
124mm/1000m
 
 
 
Des munitions récentes ont été développées HE-RAP d’une portée de 24.000m, HEAT-SS et Krasnopol à guidage laser semi-actif d’une portée de 18.000m. Un obus chimique au Sarin est disponible, il pèse 40kg dont 2.8kg de Sarin et un à la Lewisite de 42.5kg dont 5.4kg d’agent chimique
Durée de mise en batterie 3mn et de srtie de batterie 3mn
Une mitrailleuse de 7.62mm PKT avec 1500 cartouches
 
Blindage : Tourelle : côtés 20mm, toit 15mm, caisse 20mm
Protection NBC
 
Optique :   Projecteur infra rouge OU-3K, télescope panoramique pour les tirs indirects PG-4, et OP 5-38 pour les tirs directs
 
Radio : R-123M
 
Equipage : six hommes, quatre dans l’engin et 2 dans un camion de ravitaillement en munition
Constructeur : Arsenaux d’état soviétiques