Russie
2S19 MSTA-S Ferma
Page Précédente

Le système d’artillerie automoteur 2S19 de 152mm a été développé sous le nom de code MSTA-S depuis les années quatre vingt dans l’usine Uraltransmash dans le but de remplacer les vieillissants 2S3 et 2S5 de 152mm. Suite à des essais intensifs, il ...

2S19 MSTA-S Ferma

Le système d’artillerie automoteur 2S19 de 152mm a été développé sous le nom de code MSTA-S depuis les années quatre vingt dans l’usine Uraltransmash dans le but de remplacer les vieillissants 2S3 et 2S5 de 152mm.

Suite à des essais intensifs, il est accepté en service en 1989 avec début deproduction à Uraltransmash avant que cette production soit transférée à l’usine Sterlitamak Machine Construction à Bashkiriya. Les premiers engins sont terminés en 1989 et déployés dans l’armée russe en batterie de six pièces. Chaque régiment doit avoir normalement trois batteries pour atteindre un total de dix huit pièces.

Le 2S19 est parfois aussi désigné MSTA-S, le S valant pour Samodkhodnyj ou automoteur. Il utilise le même tube que le 2A65 lui-même désigné MSTA-B pour Buksiruemyj ou tracté. En 2005, plus de cinq cents systèmes avaient été livrés. L’engin a subi des démonstrations au Moyen Orient mais en 2005 aucun n’avait encore été exporté.

Dans l’armée russe il est parfois désigné Ferma à cause de la grande taille de sa tourelle. L’engin est actuellement en service en Russie au nombre de cinq cent cinquante exemplaires, quarante en Ukraine, treize en Biélorussie et un en Géorgie. La présence de tels engins en Inde et en Ethiopie au nombre de dix reste à confirmer

Description2S19 MSTA-S Ferma

Le châssis du 2S19 est basé sur celui d’un char avec les suspensions et le train de roulement du T-80 et le groupe motopropulseur du T-72.

Le compartiment du chauffeur est à l’avant avec la tourelle au centre et le groupe motopropulseur à l’arrière. Le chauffeur dispose de trois périscopes diurnes pour une observation frontale, celui du centre peut être remplacé par un périscope de vision passive pour la conduite de nuit ainsi que d’une trappe d’accès en un seul morceau qui se soulève et glisse vers la droite. Sur la plaque de glacis il y a un brise-lame en V pour empêcher l’eau d’embarquer dans le compartiment du chauffeur lors des passages à gué.

La caisse et la tourelle sont en acier entièrement soudé qui apporte une protection contre les armes légères et les éclats d’obus. Une lame dozer est installée sous le glacis de l’engin qui peut être utilisée pour préparer des positions de tir ou dégager des obstacles sans avoir besoin d’engins du génie particuliers.

La suspension est du type à barre de torsion avec six roues de route, poulie de tension à l’avant, barbotin à l’arrière et cinq galets presseurs. La partie supérieure du train de roulement est recouverte d’une jupe de protection. Les roues, barbotin et poulie de tension sont similaire à ceux du T-80 ainsi que les suspensions à barre de torsion. Les premières, deuxièmes et sixièmes roues disposent d’amortisseur télescopique qui sont bloqué lorsque le canon tire. Les chenilles sont identiques à celles utilisées pour le T-80 et le 2S7.

Le tireur est assis dans el côté gauche de la tourelle et manipule le viseur panoramique de toit et le viseur de tir direct qui est monté sur le côté gauche du toit.

Le chef de char est assis sur la droite de la tourelle, il est responsable de la mitrailleuse antiaérienne NSVT de 12.7mm qui peut être télécommandée ainsi que du projecteur, qui lui aussi peut être télécommandé depuis l’abri du blindage de l’engin. La mitrailleuse NSVT peut engager des cibles aériennes ou terrestres. A l’extérieur de la tourelle sur le côté droit, il y a des coffres de rangement pour munitions de 12.7mm prêtes à l’emploi. L’arme peut avoir une élévation de +70°, elle peut tourner en site sur 9° à gauche et 255° à droite.

Il y a trois trappes de toit, une par membre d’équipage installé dans la tourelle.

L’armement principal est un canon long de 152mm 2A64 avec extracteur de fumée et frein de bouche. Lorsque l’engin est en mouvement, le tube est maintenu en position par une chaise de route installée sur le glacis. Ce tube est construit par Barrikady State Production Association.

Le canon de 152mm tire des munitions HE-FRAG OF-45 à une portée maximale de 24.700m. Il peut aussi tirer des HE-BB OF-61 à la distance de 28.900m, des obus à sous-munitions 30-23 qui contiennent 42 bombelettes HEAT, des projectiles de brouillage 3NS30 d’une portée maximale de 20.000m, des obus fumigène, et un projectile guidé par laser Krasnopol. Les étuis vides sont automatiquement éjectés à l’extérieur de la tourelle vers l’avant, juste en dessous du tube.

Les mouvements de tourelle sont motorisés sur 360° avec une élévation du tube comprise entre -3° et +68°. Le système de contrôle des mouvements de tourelle électromécanique est désigné 2Eh46 et un système de secours manuel est aussi disponible.

2S19 MSTA-S FermaEn utilisant ses munitions embarquées l’engin a une cadence de tir de 7 à 8 coups/min. les projectiles sont chargés automatiquement et les charges semi-automatiquement. Lorsqu’il utilise des munitions d’une source externe, la cadence de tir est réduite à 5 à 6 coups/min. Lorsque des munitions à terre sont employées, deux membres d’équipage supplémentaires sont nécessaires pour disposer les munitions sur le convoyeur, un pour le projectile et l’autre pour la charge.

Le 2S19 peut aussi tirer les munitions des anciens systèmes 2S3 et D-20. En plus de sélectionner les projectiles du chargeur, le mécanisme de chargement automatique contrôle le nombre de coups à tirer et dispose d’un système de contrôle de panne. Le pointage en élévation est automatique alors que celui en site est semi-automatique.

L’engin peut tirer les munitions suivantes :

 

Désignation

Poids du projectile

Poids du produit détonnant

Vitesse initiale

Portée maximale

OF-45, HE

43.56kg

7.65kg

810 m/sec

24.700m

OF-61, HE-RAP

42.86kg

7.80kg

828 m/sec

29.060m

30-23, cargo

42.80kg

-

-

29.000m

3NS30, brouilleur

43.56kg

 

 

20.000m

3OF39, LGP Krasnopol

50.00kg

 

 

20.000m

Au total cinquante projectiles et charges sont transportés, aucune lame d’ancrage n’est requise car l’engin constitue en lui-même une excellente plate-forme de tir en termes de stabilité.

Alors qu’il est en train de tirer, le 2S19 peut être rechargé par un transporteur, via l’arrière de la tourelle à l’aide d’un mécanisme spécial qui s’étend jusqu’à terre. Cela permet à l’engin de se déplacer sur une autre position de tir en emportant un chargement complet en munition.

Le 2S19 est équipé d’un viseur indirect 1P22 avec un grossissement de 3.7x qui est stabilisé sous le plan horizontal avec un viseur de tir direct 1P23.

Trois lance-grenades fumigènes électriques Type 902 de 81mm sont installés de chaque côté de la tourelle.

2S19 MSTA-S FermaUn groupe électrogène auxiliaire à turbine à gaz AP-18D de 16 kW est installé dans la tourelle et fournit de l’énergie entre 30 à 60 secondes après avoir été mis en marche. Cela permet au système de fonctionner par des températures allant d e-50° à +50° sans que le moteur principal soit en marche et en économisant ainsi le carburant.

L’équipement standard comprend un système de communication interne 1V116, une radio R-173 et un système d’extinction des incendies automatique PPO, un équipement de vision nocturne pour le chauffeur, deux systèmes de filtration et de ventilation et la capacité de fournir un écran de fumée en injectant du diesel sur les conduits d’échappement installés sur le côté gauche de la caisse.

La munition guidée par laser 9K25 Krasnopol est de calibre 152mm et peut être tirée par des engins comme le 2S19 et le 2S3M ainsi que les 2A65, 2A36 et D-20. Une fois en vol, quatre ailerons fixes sont déployés à l’arrière et quatre autres ailerons mobiles vers l’avant de l’engin. Il utilise un guidage par inertie pour la partie médiane de sa trajectoire puis passe en guidage laser semi-actif pour la partie terminale du vol lorsque la cible est illuminée par un désignateur laser monté sur trépied. Celui-ci est appelé 1D22 et peut servir pour tous les systèmes de désignation laser russes en cours ou à venir. A la fin de l’année 1999, la Chine a commencé la production sous licence de projectile Krasnopol aux calibres 152mm et 155mm et l’Inde a acheté de son côté un millier de projectile Krasnopol-M au calibre 155mm avec dix systèmes de guidage laser

Variantes

2S19M, deux nouvelles versions ont été développées au milieu de l’année 2000. La première 2S19M doit remplir les besoins de l’armée russe et possède les mêmes caractéristiques physiques et le même tube de 47 calibres que le 2S19. Son principal changement est l’installation d’un système de contrôle du tir automatique ASUNO qui comprend un ordinateur embarqué utilisé en conjonction avec un système embarqué de navigation par satellite ainsi qu’un système de pointage du canon automatique qui lui donne une plus grande capacité de réaction et une plus grande précision.

Les données peuvent être intégrées pour jusqu’à dix missions de tir. Le système est prêt au tir en trois minutes après s’être arrêté et peut débuter le tir trente secondes après avoir reçu les informations de tir.

2S19M1, cette deuxième version présentée en 2000 est destinée à l’exportation avec un tube de155mm de 52 calibres développé par Uraltransmash. Il emporte le même système de contrôle de tir ASUNO que le 2S19M et quarante six projectiles et charges.

La portée maximale en tirant un projectile OTAN standard HE L15A1 est de 30km alors qu’elle passe à 41km en tirant un projectile ERFB-BB. Lorsque l’engin tire un projectile M107 il atteint une portée de 22.600m alors qu’avec un projectile de fabrication russe cette distance est de 30km. Des projectiles de conception plus avancé tels que les engins franco/suédois BONUS à attaque par le dessus peuvent aussi être tirés selon les russes. Un tir en rafale de trois coups en quinze secondes est possible et sept à huit coups minute en tir intensif. Un tir soutenu est possible à la cadence de quatre coups/min.

Selon les russes leur futur système d’artillerie automoteur ou tracté aura un tube chromé pour en allonger la durée de vie et un système de refroidissement avancé pour accroître la cadence de tir.

En plus du système de contrôle du tir ASUNO, le système peut aussi être utilisé en conjonction avec le système de contrôle du tir de batterie/bataillon Falstet-M. Celui-ci comprend un certain nombre de sous-système dont un véhicule pour l’officier de contrôle, un radar de reconnaissance terrestre portable Kredo-1E, un complexe de contrôle du tir et de reconnaissance Zoopark-1, un véhicule de contrôle de chef de bataillon, un véhicule de contrôle de commandant de batterie et un hélicoptère d’observation. Ce système peut désormais aussi être désigné MSTA-S-155.

2S19M2 MSTA-SM, version améliorée présentée en 2013 avec un nouveau système de contrôle du tir automatisé qui augmente la cadence de tir. Des cartes digitales électroniques sotn désormais disponibles qui améliorent la capacité d’orientation sur le terrain dans des conditions géographiques difficiles et permet de réaliser des missions de tirs plus rapides et plus efficaces.

2S27 MSTA-K, variante à roues K vaut pour Kolyosnij, le canon de 155mm/52 ou de 152mm/47 est alors installé sur un châssis 8x8, au moins trois variantes ont été développées dont une basée sur un camion KrAZ-ChR-3130 et deux autres sur Ural-5323 avec ou sans tourelle

2S30 Iset, version améliorée avec une plus grand epartie d’automatisation, reste à l’état de prototype

2S33 MSTA-SM2, version améliorée et mise en service en 2017 armée d’un nouveau canon 2A79 de 152mm qui lui donne une plus grande portée avec 40km au lieu de25km pour le 2S19

2S35 Koalitsiya-SV, projet pour l’armée russe SV vaut pour sukhoputniye vojska, forces terrestres. Le prototype consiste en un châssis de 2S19 avec une tourelle modifiée avec deux obusiers de152mm l’un sur l’autre et un système de chargement automatique

1K17 Szhatie, engin équipé d’une batterie de laser destinée à détruire les systèmes optoélectroniques. Il est installé sur un châssis et une tourelle de MSTA-S

2X51, simulateur d’entraînement pour les 2S19

2S19 MSTA-S Ferma

 

Dimensions

Poids : 42.500kg

Longueur  11.917m, largeur 3.38m au niveau des chenilles et 3.584m au niveau des jupes, hauteur 2.985m

Garde au sol : 435mm, largeur des chenilles 580mm

 

Motorisation : un moteur V-12 V84-A diesel de 840cv ou 780cv

Puissance spécifique : 20 cv/t avec moteur de 840cv et 18.57cv/t avec moteur de 780cv

 

Performances

Vitesse maximale : 60 km/h sur route, 25 km/h en tout terrain, autonomie 500 km, passage à gué : 1.5m sans préparation et 5m avec préparation, obstacle vertical 0.5m, tranchée 2.8m, pente 47%, dévers 36%

 

Armement    Un canon de 152mm 2A64 avec 50 munitions à chargement automatique

                         Longueur du canon 48 calibres

                         Portée maximale 24.7km (HEF), 28.5 km maximale et 40.000m avec propulsion additionnelle

                         Portée minimale 6500m

                         Cadence de tir : 8 coups/mn, cadence normale 6 coups/m, tir soutenu de 2 coups/mn, chargement automatique

                         Elévation de –3° à +68°, azimut 15°, mouvement électromécanique

                         Poids d’un obus : 43.56 kg

                         Durée de mise et de sortie de batterie 1 à 2 mn

Ce canon tire les munitions suivantes

Type

FRAG-HE

HEAT

FRAG-HE BB

Désignation

OF-72

BP-540

OF-91

Fusée

RGM-2PD

GPV-3 PD

KZ-88PD

Portée mini

6.500m

0m

6710m

Portée maxi

24.700m

1000m

29.000m

Poids

43.56kg

27kg

42.86kg

Vitesse initiale

864 m/sec

655 m/sec

828 m/sec

                         Le canon tire aussi le missile à guidage laser Krasnopol avec le désignateur laser 1D15 et le système de synchronisation 1A35

                      Une mitrailleuse de 12.7mm NSVT sur châssis PZU-5 avec 300 munitions

                      Six lance-grenades fumigènes Type 902

 

Optique : télescope panoramique pour tir indirect 1P22 et 1P23 pour les tirs directs

 

Blindage : tourelle 15mm

 

Radio : R-173

 

Equipage : cinq hommes plus deux dans le véhicule porte munitions

Constructeur : Uraltransmash, Ekaterinberg, Russia, le canon est construit à Barrikady State Production Association, Volgograd, Russia

2S19 MSTA-S Ferma