Russie
15.2cm Gaubitsa obr.1910
Page Précédente

Obusier construit par Schneider au profit de l’armée russe sous la première désignation 6 dm polevaja gaubitsa sistemy  Schneidera et acquis suite aux tests réalisés à la fin de l'année 1908 et au début de l'année 1909. Il est construit par les usine ...

15.2cm Gaubitsa obr.1910

Obusier construit par Schneider au profit de l’armée russe sous la première désignation 6 dm polevaja gaubitsa sistemy  Schneidera et acquis suite aux tests réalisés à la fin de l'année 1908 et au début de l'année 1909. Il est construit par les usines de Putilov et de Perm à partir de 1911 et porte la désignation obr.1910 pour le distinguer de l'obusier Krupp acheté la même année. Au début des années trente, les engins survivants sont modifiés avec une chambre modifiée et parfois un train à roue en acier avec pneus en gomme dure sous la désignation obr.1910/30.

Entre 1910 et 1927 il est construit trois cent quinze obusiers de ce modèle.

 Il est utilisé par l'armée tsariste et l'Union Soviétique pendant la Première Guerre Mondiale, la guerre russo-polonaise et la guerre civile russe. La Finlande en capture neuf exemplaires pendant la guerre civile finlandaise et les utilise pendant la Guerre d'Hiver et la Guerre de Continuation sous la désignation15.2cm Gaubitsa obr.1910 152H10. Ils seront ensuite maintenus en réserve jusqu'en 1966. L'Estonie en utilisera aussi dans son armée.

Lors du commencement de la Première Guerre Mondiale c'est l'obusier le plus moderne développée par la France, aussi il est recalibré en 155mm, calibre standard français, avec l'affût et le système de recul du Canon de 105mm Modèle 1913 qui est lui même une version modifiée de l'obr.1910 russe. Dans l'armée française il est mis en service en 1915 sous la désignation Canon de 155C Modèle 1915 Schneider

Historique

Le 12 juillet 1907, un contrat est signé entre Le Creusot et la société ds usines Putilov pour construire les matériels suivants, répondant au programme russe :

Matériel de montagne puissant de 3 pouces

Canon de 42 lignes de campagne, qui sera à l'origine du 105L Mle.1913

Canon de 6 pouces de siège (Type SC 6") qui sera à l'origine du 105L Mle.1877/1914

Obusier de 6 pouces bas (Type OC 6" bas) qui sera à l'origine du 155C Mle.1915

Obusier de 8 pouces

Mortier de 9 pouces qui sera à l'origine du 220 Mle.1915TR

Mortier de 11 pouces identique au 280 Mle.1914

Tous ces matériels sont mis en fabrication à partir de 1909, tant au creusot qu'en Russie. les mêmes, ou leurs proches dérivés, seront ensuite proposés par Schneider à d'autres puissances et c'est dans cet arsenal remarquablement homogène que la France puisera dès avant la guerre, ses propres modèles.

le système Schneider se caractérise ainsi : tube en acier à rayures à droite, à pas et à profil constants. Culasse à vis à maniement rapide, à deux secteurs lisses et deux secteurs filetés. Affût bas et long, généralement évidé pour le tir sous grands angles. Fonctionnement par recul sur un berceau à tourillons, de l'ensemble tube-traîneau, lequel porte les cylindres d efrein et de récupérateur afin d'augmenter le poids de la masse reculante.

Description

L'obusier répond à un concept conventionnel avec un affût coffre équipés de roues en bois, un bouclier qui protège l'équipe de pièce et un système de recul hydropneumatique sous le tube. Il utilise une culasse à vis interrompue et des munitions à charges séparées, avec chargement du projectile d'abord suivi par la charge appropriée dans une cartouche en laiton. Ces deux éléments sont d'abord posés sur le berceau avant d'être introduit dans l'âme du canon est tiré. Le chariot recule avec le tube et c'est à l'intérieur du chariot que l'on retrouve le frein hydraulique et le ressort de recul hydropneumatique. le canon est positionné de manière à ce que la culasse tombe à pic au niveau de l'axe des tourillons ce qui facilite le chargement sous de grandes élévations.

Le canon est composé du tube, de sa chemise et de son museau le tout serti à chaud. Le mécanisme d'élévation a deux seteurs crantés attachés au berceau et lorsque le canon est tourné, toute la partie avant tourne sur le châssis

Variantes

152H10, les exemplaires capturés par la Finlande sont désignés 152H10

152mm Gaubitsa obr.1910/37, en 1936 suite au besoin de tirer la munition à longue portée OF-530 et toute les charges de l'obusier obr.1909/30 il est proposé de modifier la longueur de la chambre. Les pièces sont modifiées à l'usine N°.172 de Perm

15.2cm Gaubitsa obr.1910

Calibre : 152.4mm x 212R
 
Dimensions
Longueur du tube : 12 calibres, 1.829m
Poids : 2756kg en position de tir et 3050kg en ordre de marche
 
Munitions
Poids d’un obus : F-521 38.3kg, F-531 44.9kg, F-533 de 40.3kg à 40.8kg, O-530A 40kg, OF-530 40kg, Sh-501 41.16kg
 
Performances
Vitesse initiale : 344 m/sec HE et 211 m/sec shrapnel
Azimut : 2.4° à gauche et à droite, élévation de -1° à +42°
Portée : de 4050m shrapnel à 8850m HE
Cadence de tir : 6 coups/min
 
Equipe de pièce : 8 hommes