Russie
130mm/58 SM-2-1 obr.1957
Page Précédente

Les travaux sur ce canon débutent en 1943 puis sont inspirés après guerre par des exemplaires allemands capturés de 12.7cm KM40. Cette pièce est une pièce antiaérienne développée pour défendre les villes allemandes. Le premier prototype de la pièc ...

130mm/58 SM-2-1 obr.1957

Les travaux sur ce canon débutent en 1943 puis sont inspirés après guerre par des exemplaires allemands capturés de 12.7cm KM40. Cette pièce est une pièce antiaérienne développée pour défendre les villes allemandes.

Le premier prototype de la pièce soviétique est terminé en 1948 et après plusieurs années de tests l’arme entre finalement en service en 1957

Dans la marine soviétique l’arme est dirigée par un radar de contrôle du tir Sfera-56 qui a une portée maximale de 24km. Il peut poursuivre des cibles jusqu’à une altitude de 15km et une vitesse de 300 m/sec.

Le canon est aussi équipé d’un viseur automatique antiaérien qui peut poursuivre des cibles jusqu’à 22km qui se déplacent à une vitesse comprise entre 0 et 270 m/sec. La charge propulsive des obus est de 15.3kg. Un obus semi-AP PB-42 de 33.4kg a une portée de 27.760m alors qu’un ZS-42 a une portée de 23.775m.

Le système est aussi relié à un télémètre radar Shtag-B qui peut donner une distance de cible correcte jusqu’à 15km.

La tourelle pèse 57.325kg, elle offre une élévation comprise entre -7.35° et +81.46° avec une vitesse d’élévation de 17.62°/sec. Le débattement en site est compris entre 204° à droite et 204° à gauche avec une vitesse de rotation de 18°/sec.

L’arme est stabilisée sous trois axes et peut être considérée comme à double emploi.

Les modèles soviétiques tout comme les modèles chinois ont aussi un usage en défense côtière. Dans la marine soviétique, ils équipent les bâtiments des classes Neustrashimy et Kotlin.

Variantes

Type 76, la République Populaire de Chine a développé une version propre de ce canon qui se distingue du modèle soviétique par l’absence de croisillon de stabilisation et un radar qui donne la portée seulement. Dans la marine chinoise ils équipent les bâtiments de la classe Luda.

Un obus SAP A a une portée de 27.450m, un SAP B une portée de 27.080m et un obus HE une portée de 27.080m. L’obus éclairant a une portée de 15.000m avec un parachute qui ouvre à 14.700m et offre une lumière de 400.000 candelas pendant 30 secondes. La vitesse maximale de descente est de 10 m/sec.

La tourelle chinoise est arrondie et n’emporte pas de système de stabilisation ni de radar comme sur la tourelle soviétique

 

Dimensions
Poids : 4.990kg
Poids d’un coups complet : de 53.8kg à 61.4kg
Longueur du canon : 7.49m, longueur de l’âme : 7.05m, longueur de la partie rayée : 5.927m, nombre de rayures : 28
 
Performances
Cadence de tir :    Avec chargement électrique : 15 coups/min à +3° et 11.5 à 12 coups/min entre +30° à +50°
                            Avec chargement manuel : 9.7 coups/min à +3° et 8.2 coups/min entre +30° et +50°
 
Durée de vie du tube : 1700 coups
 
Munition
Semi-AP PB-42
HE-FRAG OF-42
AA ZS-42
AA ZS-42P
SP-42
Poids
33.4kg
33.0kg
32.675kg
33.08kg
25.8kg
Charge militaire
1.4kg
2.49kg
2.5kg
1.95kg
-
Longueur
4.68 calibres
4.73 calibres
4.79 calibres
4.7 calibres
4.43 calibres
Vitesse initiale
950 m/sec
950 m/sec
955 m/sec
955 m/sec
750 m/sec
 
Munition
SAP A
SAP B
HE
Eclairant
Poids
33.4kg
33.4kg
33.4kg
25.5kg
Charge militaire
-
-
-
-
Longueur
62.73cm
61.21cm
63.8cm
57.2cm
Vitesse initiale
870 m/sec
950 m/sec
950 m/sec
-