Russie
12.2cm Gaubitsa obr.1910/30, 52-G-462
Page Précédente

Obusier de 122mm qui est une modernisation de l'obr.1910 de la Première Guerre Mondiale, dessiné par Schneider pour la Russie, modification réalisées à partir de 1930 et jusqu’en 1941. ...

12.2cm Gaubitsa obr.1910/30, 52-G-462

Obusier de 122mm qui est une modernisation de l'obr.1910 de la Première Guerre Mondiale, dessiné par Schneider pour la Russie, modification réalisées à partir de 1930 et jusqu’en 1941.

Cet obusier est le plus nombreux en service avec les divisions de l'armée rouge et demeure en activité jusqu'à la fin de la guerre. Il est produit entre 1937 et 1941 en trois mille trois cents quatre vingt quinze exemplaires et d'autres parts sept cent soixante deux anciens obusier obr.1910 sont modifiés en obr.1910/30.

L'obusier est utilisé au niveau divisionnaire dans l'armée et à partir de 1930 remplace l'obr.1910 dont quarante quatre seulement demeurent en service en 1936.

Le 10 janvier 1936, il y a en service dans l'armée soviétique quarante 12.2cm Gaubitsa obr.1910/30, 52-G-462quatre obr.1910 et deux mille trois cent quatre-vingt trois obr.1910/30

L'engin est utilisé lors  de la bataille de Khalkin-Gol et lors de la Guerre d'Hiver et à partir de 1940, il commence par être remplacé par le M-30 obr.1938 même si en 1941, il demeure le plus répandu en service dans l'Armée Rouge avec cinq mille cinq cents exemplaires en service. Il sert jusqu'à la fin de la guerre même s'il commence à être remplacé à partir de 1942 suite aux pertes et à la production en grande quantité de M-30.

Description

Les modifications sur l'obusier original sont réalisées par l'usine de Perm et comprennent, l'allongement de la chambre d'un calibre, de nouveaux viseurs, un affût renforcé, le renforcement du mécanisme d'lévation et des améliorations mineures au nouveau du mécanisme de recul.

L'engin est un obusier à canon court traditionnel destiné à tirer sous des élévations comprises entre +20° et +45°. Il peut tirer six charges de propulsion numérotées de 1 à 5 et pleine charge mais en tirant à pleine charge sous une élévation inférieure à +20°, l'obusier a tendance à se retourner. le tube conserve sa culasse à vis interrompue, le système de recul consiste en un tampon hydraulique et un récupérateur hydropneumatique, tous deux montés sous le tube. L'affût est un coffre unique, avec un débattement limité, avec un train de roues en bois mais à partir de 1936, certaines pièces reçoivent des roues en acier avec des pneumatiques

12.2cm Gaubitsa obr.1910/30, 52-G-462Les principaux défauts de l'obusier sont une faible vitesse de traction et une élévation et une capacité de débattement limitée. Son tube court lui donne une portée limitée et enfin sa faible vitesse initiale et son débattement limité lui offre peu de chances en combat antichar. malgré tout, à partir de 1943, une munition HEAT a été dévelopée.

D'un autre côté, l'obusier est solide et fiable et plus léger que le M-30. Il peut être mis en batterie entre 30 et 40 secondes

Variantes

SU-5-2, version automoteur de l'obr.1910/30, montée sur un châssis de char léger T-26 qui sont en service en vingt huit exemplaires en 1941

12.2cm le.FH.388(r), cet obusier est récupéré et utilisé par les allemands sous la désignation 12.2cm le.FH.388(r) en neuf cent dix sept exemplaires. Au 1er mars 1944 il y avait encore vingt trois pièces en service. Les allemands ouvrent des chaînes de production pour des munitions de 122mm destinées à cet obusier avec plusieurs centaines de milliers d'obus réalisés entre 1943 et 1945. Des exemplaires sont transférés à la Roumanie et à la Finlande

122 H/10-30, la Finlande utilise  près d'une trentaine d'obusiers capturés pendant la Guerre d'Hiver sous la désignation 122H/10-30, plus cent quarante cinq capturés pendant la Guerre de Continuation et quarante quatre exemplaires achetés aux allemands en 1944. Vingt pièces sont perdues au combat et les autres demeurent en service après guerre jusque dans les années soixante.

122H/10-40, certaines pièces sont modifiées d ela même manière que les quarante 122H/10 en service depuis la guerre civile

105H/37, cent quarante de ces obusiers sont convertis à partir de 1961

12.2cm Gaubitsa obr.1910/30, 52-G-462

Calibre : 121.92mm x 159R
 
Désignation : 122 mm gaubitsa obr. 1910/30 g
 
Dimensions
Poids en ordre de combat 1466 kg, poids en position de route 2510 kg
Longueur du canon : 12.8 calibres, longueur totale : 1.562m
Poids d’un obus : 21.7 kg à 23.1kg, 22.1 kg pour le le.FH.388(r)
 
Performances
Portée : 5000m à 8940m
Vitesse initiale : 368 m/sec, 365 m/sec pour le le.FH.388(r)
Cadence de tir : 4 coups/mn
Elévation : de –1° à +44.5°, azimut : 4.5° à gauche et à droite
Type de munitions : HE, phosphore, fumigène, propagande
Type
Désignation
Poids
Poids de la charge
Vitesse initiale
Portée
HEAT
BP-460A
 
 
 
 
HE-FRAG
OF-462*
21.76kg
3.67kg
364 m/sec
8910m
FRAG
O-462A
21.7kg
-
364 m/sec
8910m
FRAG
O-460A
 
 
 
 
HE
F-460
-
-
344 m/sec
7550m
HE
F-460N
-
-
344 m/sec
7550m
HE
F-460U
-
-
344 m/sec
7550m
HE
F-460K
-
-
344 m/sec
7550m
Shrapnel
Sh-460**
-
-
343 m/sec
7230m
Shrapnel
Sh-460T***
-
-
342 m/sec
7240m
FRAG-Chimique
OH-462
-
-
364 m/sec
8950m
Chimique
H-462
21.8 kg
-
366 m/sec
8477m
Chimique
H-460
-
-
358 m/sec
7700m
Eclairant
S-462
-
-
340 m/sec
6800m
Propagande
A-462
-
-
364 m/sec
7000m

Fumigène

D-462

-

-

364 m/sec

8910m

Fumigène

D-462A

 

 

 

 

* la munition emporte 1000 fragments avec un rayon létal de 30m
**avec tube de 45 secondes
*** avec tube T-6
 
Type de traction :  6 chevaux ou traction mécanique.
Vitesse de traction : 8 à 12 km/h
Equipe de pièces : 7 hommes
Constructeur : arsenal d’été et Schneider

12.2cm Gaubitsa obr.1910/30, 52-G-462