Russie
100mm/56 B-34 obr.1940
Page Précédente

100mm/56 B-34U obr.1941 100mm/56 B-34USM obr.1948 Ce canon résulte des essais malheureux réalisés avec le B-14 en 1935. Son développement débute en 1936 dans l’usine Bolshevik et un prototype est prêt pour les essais en 1937 mais retourne en us ...

100mm/56 B-34 obr.1940

100mm/56 B-34U obr.1941

100mm/56 B-34USM obr.1948

Ce canon résulte des essais malheureux réalisés avec le B-14 en 1935. Son développement débute en 1936 dans l’usine Bolshevik et un prototype est prêt pour les essais en 1937 mais retourne en usine la même année pour y subir des modifications. D’autres essais ont lieu en 1939 mais là encore le canon n’est pas accepté.

Cependant en 1940, avec la guerre qui approche le besoin d’un canon antiaérien lourd passe au-dessus d’autres considérations et la production en série est lancée.

Au début de 1941, quarante-deux canons sont construits mais presque aucun d’entre eux ne fonctionne.

En 1941, une version améliorée est lancée sous la désignation B-34U mais aucun n’est construit pendant la guerre et la production n’est finalement lancée qu’en 1946 pour une livraison totale de deux cent treize pièces en 1950.

La principale différence entre le B-34 et le B-34U est le remplacement de la culasse semi-automatique pneumatique par une culasse semi-automatique entraînée par ressort similaire aux autres canons soviétiques de 100mm.

Cette modification n’élimine pas tous les problèmes car de nombreux incidents de chargement sont encore signalés

Ces défauts sont finalement corrigées en 1948 avec le B-34USM et dont cent quatorze exemplaires sont construits entre 1949 et 1952.

A partir de 1953, ces canons sont encore modifiés pour éliminer les derniers défauts ainsi qu’augmenter leur cadence de tir

Ces pièces d’artillerie demeureront très longtemps en service sur des navires de seconde ligne en particulier les frégates de la classe Riga et les supports de sous-marins de la classe Don.

A partir de 1951, ces canons sont reliés au système de contrôle du tir Sfera-50 qui leur assure un contrôle du tir jusqu’à une portée de 32.000m pour des avions évoluent à 300 m/sec.

Les Chinois développent une version de ce canon sur affût bitube et avec un mode d’approvisionnement automatique sous la désignation 100mm/56 Type 79.

Ces canons ont également été employés en position de défense côtière.

 

Calibre : 100mm
 
Dimensions
Poids : 2463kg
Longueur du canon : 5.795m, longueur de l’âme : 5.35m, 40 rayures
Longueur du recul : 52cm
 
Munitions
ZS-56, HE-FRAG de 15.6kg, avec charge explosive de 1.23kg, de 5.13 calibres de long, vitesse initiale : 900m/sec
ZS-56P, HE-FRAG de 15.9kg, avec charge explosive de 0.79kg, de 5 calibres de long, vitesse initiale : 900 m/sec
HE F-56 de 15.8kg, avec charge explosive de 1.25kg, de 5.2 calibres de long, vitesse initiale : 895 m/sec
Eclairant SB-56 de 16.00kg, avec charge explosive de 0.015kg, de 5.2 calibres de long, vitesse initiale : 646 m/sec
 
Performances
Cadence de tir : 10 à 12 coups/min
Portée : 22.241m, plafond : 10.000m
Elévation de -8° à +85°, vitesse d’élévation de 18 à 20°/sec en électrique et de 6.2°/sec en manuel
Azimut : 352°, vitesse de rotation de 20 à 25°/sec en électrique et de 6.5°/sec en manuel